Accueil Monde États-Unis

Fusillade dans une école aux Etats-Unis: le bilan monte à 21 morts dont 19 enfants, Biden appelle à «affronter le lobby des armes»

Mardi soir, un jeune homme de 18 ans a ouvert le feu dans une école élémentaire d’Uvalde au Texas. Le bilan s’est alourdi pendant la nuit, atteignant les 21 morts, dont 19 enfants.

Temps de lecture: 3 min

Dix-huit jeunes enfants ont été tués mardi lors d’une fusillade dans une école élémentaire d’Uvalde, au Texas, selon un nouveau bilan fourni par un sénateur de l’Etat, Roland Gutierrez.

« Je viens d’être informé par le corps des rangers du Texas que 19 enfants sont décédés, de même que deux adultes », a dit le sénateur à la chaîne CNN, sans indiquer si le tireur âgé de 18 ans était inclus dans ce bilan. Un précédent bilan faisait état de 14 enfants et un adulte tués.

Joe Biden appelle à « affronter le lobby des armes »

Le président américain Joe Biden, visiblement marqué, a appelé mardi à « affronter le lobby des armes » pour prendre des mesures de régulation, alors que l’Amérique vient de replonger dans le cauchemar récurrent des fusillades dans des écoles.

« J’espérais en devenant président ne pas avoir à faire cela », a soufflé le démocrate de 79 ans en arrivant devant les caméras à la Maison Blanche, quelques heures après que 19 jeunes enfants et deux adulte au moins ont été tués lors d’une fusillade dans une école élémentaire d’Uvalde, au Texas.

« Quand pour l’amour de Dieu allons-nous affronter le lobby des armes ? », a dit le président, informé du drame dans l’avion qui le ramenait d’une tournée diplomatique en Asie. « Je suis écœuré et fatigué », a-t-il encore déclaré.

« Transformer la douleur en action »

« Ne me dites pas que nous ne pouvons pas avoir d’impact sur ce carnage », a encore lancé Joe Biden, à propos du fléau des morts par armes à feu aux Etats-Unis. Les traits tirés, il a appelé à « transformer la douleur en action » pour réguler davantage les armes dans le pays, et en particulier les armes d’assaut. « Les fabricants d’armes ont passé deux décennies à promouvoir avec agressivité les armes d’assaut qui leur procurent les plus importants profits », a-t-il dénoncé.

Il s’en est pris aussi à l’opposition républicaine, qui bloque toutes ses tentatives de passer au Congrès des mesures telle qu’une vérification obligatoire des casiers judiciaires et antécédents psychiatriques des personnes achetant des armes. Le camp conservateur refuse aussi jusqu’ici de remettre en place une interdiction de la commercialisation à des civils des fusils d’assaut, comme celle qui a existé aux Etats-Unis entre 1994 et 2004 pour certaines armes semi-automatiques. « Ceux qui bloquent ou retardent des législations de bon sens sur les armes,(…) nous n’oublierons pas », a encore dit Joe Biden, qui ne peut que prendre des décrets contrôlant à la marge la circulation des armes à feu.

« Perdre un enfant, c’est comme si l’on vous arrachait une partie de votre âme », a aussi lancé ce fervent catholique, qui a lui-même perdu deux enfants, une fille encore bébé dans un accident et un fils adulte mort d’un cancer. Aux côtés de son épouse, Jill Biden, il a appelé les Etats-Unis à « prier » pour les familles endeuillées. « Ils vont avoir besoin de beaucoup d’aide, de beaucoup de prières. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Wauters Georges, mercredi 25 mai 2022, 12:48

    La seule petite lueur d'espoir dans cette noirceur absolue, c'est que ça fasse réfléchir les électeurs républicains majoritaires dans cette région. Tant que les représentants de leur parti favori, rémunérés par la NRA, continueront à bloquer toutes restrictions du commerce des armes ces massacres d'enfants se poursuivront.

  • Posté par Mahieu Claude, mercredi 25 mai 2022, 18:00

    Espérons un sursaut dans les consciences des élus surtout républicains , qui fasse passer la vie des citoyens , particulièrement des enfants , avant le profit càd ici le sale fric ! Quand on voit le désarroi et l'impuissance de Biden , on peut avoir de sérieux doutes ; et , je crois qu'hélas , ce n'est pas la dernière fois qu'on le verra , la mine déconfite et fataliste , annoncer d'autres terribles tragédies .

  • Posté par Zorglub Z Pour, mercredi 25 mai 2022, 11:15

    Bravo Biden, superbe demi-mandat ! Que des succès et de vraies décisions pour le bien de tous tant au niveau domestique qu’international. La seule solution mise en pratique : fonctionnement de la planche à billets et creusement toujours plus profond de la dette US. Ça c’est plutôt facile et accentue le problème à gérer pour les futures générations (mais a 80 ans passés. C’est pas son problème). Le reste. Accroissement de la pauvreté aux usa, record historique de vente d’armes domestiques, aucune gestion de la crise des opioides, wokisme d’un côté, annulation du droit à l’avortement de l’autre. Que des succès dans ce pays des mille et unes nuits. Humiliation en Afghanistan, accentuation (pour pas dire déclenchement..) d’une guerre en Ukraine, trahison de ses alliés (sous-marins australiens), menaces a tt va (Îles Salomon, Chine etc..). Un nostalgique de la doctrine Monroe ? Faut dire qu’il a été biberonné à la guerre froide et à la tte puissance de la CIA. Dur de changer. On va finir par regretter Trump

  • Posté par Dr Mi, mercredi 25 mai 2022, 12:17

    Mr Z, vous racontez que des conneries. Je vais prendre l'exemple du droit à l'avortement. C'est la cours suprême des USA qui menace le droit à l'avortement. Cours suprême remaniée par Trump qui y a fait rentrer 3 magistrats conservateurs. Ce qui donne une majorité conservatrice (6 juges sur 9). Biden n'a strictement rien à voir la dedans. Renseignez-vous au lieu de nous polluer avec vos fake news.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mercredi 25 mai 2022, 11:58

    Compte collectif Bertrand Christophe: mais que vient faire justement Poutine dans les problématiques internes aux USA, à part nourrir votre confusionnisme? Hormis la guerre en Ukraine, je ne vois pas en quoi il serait lié aux problèmes cités dans l'intervention que vous commentez.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une