Accueil Séries

«La théorie du Y»: l’amour avec un grand Y

Troisième saison pour la série LGBTQIA+ « La théorie du Y », qui prend de l’épaisseur et pousse plus loin ses questionnements.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Pas l’ombre d’un nuage pour ternir la relation amoureuse entre Jo et Gaspard, au beau fixe. Sur tous les plans, y compris le plan sexuel, la grande affaire de la série belge La théorie du Y.

Créée à l’origine sous la forme d’une pièce de théâtre par la comédienne Caroline Taillet, celle-ci est devenue une websérie en 2017, après avoir remporté un appel à projets de la RTBF – grâce aux votes du public. Son propos ? Aborder sous forme fictionnelle les questions de bisexualité ou de pansexualité, à travers les vicissitudes de jeunes trentenaires, comme Anna, dans la deuxième saison, qui en couple depuis 5 ans avec Matteo, convaincue d’être hétéro, se découvre bisexuelle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Séries

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs