Accueil Monde Europe

Elargissement de l’Otan: les négociations ont commencé entre la Suède, la Finlande et la Turquie

La Suède a assuré ne livrer « ni argent ni armes » aux rebelles kurdes considérés comme terroristes par la Turquie.

Temps de lecture: 1 min

La Suède a assuré mercredi à la Turquie ne livrer « ni argent ni armes » aux « organisations terroristes », alors qu’Ankara menace de bloquer son entrée de l’Otan en l’accusant de soutenir des groupes kurdes.

« Nous ne versons pas d’argent aux organisations terroristes, bien sûr, ni des armes », a affirmé la Première ministre suédoise Magdalena Andersson lors d’une conférence de presse à Stockholm, alors que des délégations suédoise et finlandaise ont entamé mercredi des discussions à Ankara.

La Turquie reproche aux deux pays nordiques de faire preuve de mansuétude envers les rebelles kurdes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) considéré comme une organisation terroriste. « Il est inadmissible que des alliés, ou ceux qui veulent adhérer à l’alliance, soutiennent des organisations terroristes qui nous visent », a réagi M. Cavusoglu. « Il est aussi inacceptable qu’ils imposent des restrictions en vente d’armes vers un allié », a-t-il ajouté.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par eric biltiau, mercredi 25 mai 2022, 16:00

    Erdogan qui soutien les frères musulmans ne doit pas alors faire la leçon aux autres.

  • Posté par Retine Marc, mercredi 25 mai 2022, 14:46

    Négocier avec des gens qui réfutent le génocide Arménien depuis 107 ans... Bonne chance aux nordistes!!!

  • Posté par Moriaux Raymond, mercredi 25 mai 2022, 14:38

    Ou les Nordiques entrent ou les Turcs sortent. Pourront toujours rejoindre leur nouvel ami. Facile. Clair.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une