Accueil Monde Europe

Boris Johnson passe une nouvelle fois à travers les gouttes du «Partygate»

Face aux preuves du rapport sur le « Partygate » et les critiques vives de l’opposition, Boris Johnson a tenu sa ligne de défense toute la journée.

Temps de lecture: 3 min

Journée chaude, très chaude, à Londres aujourd’hui. Le très attendu rapport sur les fêtes auxquelles le Premier ministre britannique Boris Johnson a participé pendant le confinement a été publié en fin de matinée.

Ce document d’une quarantaine de pages a été rédigé par la haute fonctionnaire Sue Gray. Il décrit chronologiquement, e-mails et photos à l’appui, les différents événements organisés derrière la façade de Downing Street où loge (et travaille) le Premier ministre.

Parmi les éléments du rapport, on retrouve notamment des photos où le Premier ministre est visible un verre à la main dans une petite salle où des bouteilles d’alcool trônent au milieu de la table. Ces images avaient d’ailleurs déjà été publiées par ITV News plus tôt cette semaine.

Parmi les conclusions du rapport, on découvre que le Premier ministre Boris Johnson a participé à sa fête d’anniversaire surprise plus longtemps qu’annoncé initialement. Selon Sue Gray : « L’événement s’est déroulé de 14h25 à 14h45, en présence du Premier ministre ». Ce dernier était donc présent pendant un total de 20 minutes, alors que le nº10 Downing Street avait défendu une présence de « moins de 10 minutes » en janvier dernier.

Quant à savoir ce qui a occupé les participants, le rapport explique que « les personnes présentes ont consommé de la nourriture et des boissons, et certaines ont bu de l’alcool. »

À midi, heure locale, Boris Johnson a participé aux « Questions au Premier ministre » au Parlement, où il a fait face aux répliques de l’opposition. Keir Starmer, leader du parti travailliste, a de nouveau appelé à la démission de Boris Johnson.

Face aux critiques de l’opposition, le Premier ministre a dit assumer la « pleine responsabilité » des infractions commises. « J’assume l’entière responsabilité de tout ce qui s’est passé sous ma direction », a-t-il déclaré devant les députés, renouvelant ses excuses.

« Des événements professionnels »

Interrogé lors d’une conférence de presse en milieu d’après-midi, Boris Johnson s’est défendu en expliquant qu’il ne pensait assister à des événements professionnels : « Je pensais que les choses auxquelles je participais étaient des événements professionnels, je pensais que mon travail consistait à remercier les gens pour leur contribution à la vie publique ».

Dernière étape de cette journée, Boris Johnson va rencontrer les « backbenchers » de son parti. Le groupe est composé de députés conservateurs dont le Premier ministre a besoin pour rester au pouvoir. Certains d’entre eux pourraient en effet vouloir initier une procédure pour écarter Boris Johnson de son poste. Cependant, 54 députés sont nécessaires pour initier une élection pour une nouvelle direction, ce qui paraît inaccessible pour l’instant.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par D. Frederic, mercredi 25 mai 2022, 20:53

    "selon que vous êtes puissant ou misérable..."

  • Posté par GOBBO Corrado, mercredi 25 mai 2022, 20:38

    En l'occurrence, ça veut dire quoi pour BoJo "assumer la pleine responsabilité ?" Le dire + des mots d' excuse et rester bien en place, mais démissionner jamais. Donc du vent, du pipeau !

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une