Accueil Monde États-Unis

Fusillade aux Etats-Unis: le lobby pro-armes NRA dénonce «l’acte d’un criminel isolé et dérangé»

Dans une allocution à la nation, le président américain Joe Biden s’est dit « écœuré et fatigué ».

Temps de lecture: 1 min

Le puissant lobby pro-armes NRA s’est dédouané mercredi de toute responsabilité dans l’effroyable tuerie du Texas, dénonçant « l’acte d’un criminel isolé et dérangé ».

Le président américain Joe Biden, « écœuré et fatigué » par ces fusillades à répétition, avait lancé mardi soir : « Quand, pour l’amour de Dieu, allons-nous affronter le lobby des armes ? »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Bodart Anne, jeudi 26 mai 2022, 10:05

    Je ne suis pas un défenseur de la liberté absolue d'avoir des armes, mais il faut peut être prendre du recul au lieu de céder au coté émotionnel et médiatique.Comparé à la population américaine, ce serait intéressant d'avoir une analyse des chiffres proportionnel à la population de ce genre de massacre .En Belgique, n'a t-on pas connu des massacres qui pour un petit pays sans armes, ont quand même eu lieu (tuerie du brabant, kim de welder, tuerie de la place st lambert,attentat du métro et de l’aéroport)..Reporter le débat sur la liberté des armes, n'est ce pas se voiler la face sur un problème plus profond ?

  • Posté par L. Jean-Christophe, jeudi 26 mai 2022, 9:27

    Selon la NRA il faudrait sans doute permettre aux enfants dès 4 ans de porter une arme à l'école... Pays malade de ses contradictions dans lequel il est interdit d'avorter mais où il est possible de detenir des armes de guerre. Je serai curieux d'ailleurs de connaître le nombre d'avortement pratiqués aux USA comparativement aux 44.000 décès dus aux armes à feu... Sans doute les pro-life veulent-ils interdire l'avortement pour palier a ces décès...

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 25 mai 2022, 23:59

    L'argument "définitif" de la NRA est: "The best way to stop a bad guy with a gun is a good guy with a gun". Pas besoin de traduire. Le problème n'est pas tant qu'il n'y a pas partout et à tout moment un "good guy with a gun to stop a bad guy with a gun", mais que même les plus (supposément) entraînés des "good guys" (la police) sont souvent incapables de faire la distincton entre un "good guy with a gun" et un "bad guy with a gun". Alors que dire d'un simple citoyen sans entraînement? Il ne suffit pas d'être un "good guy with a gun" pour stopper un "bad guy with a gun". Cela nécessite un entraînement _professionnel_ et _récurent_, comme les pilotes de ligne, par exemple. Et quant bien même, on sait ce qu'il en est! Ces arguments n'ont aucun sens. Le seul argument qui soit et qui compte n'a qu'un seul nom: "dollars". Pluriel. À multiplier par "milliards de". Également pluriel.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 25 mai 2022, 23:49

    Bien sûr. L'argument habituel. Ce qui est véritablement "dérangé", c'est qu'au Texas, comme ailleurs aux Etats-Unis, un jeune homme, notoirement "dérangé" qui plus est, puisse, le jour même de son 18e anniversaire, acheter, le plus légalement qu'il soit, des armes de guerre (AR = Assault Rifle) alors qu'il n'a pas le droit d'acheter ou consommer de l'alcool en public avant... ses 21 ans!!! Le même état qui est apparement le plus "pro life" en ce qui concerne le bannissement de l'avortement, se trouve aussi être le plus "pro death" lorsqu'il s'agit de défendre le 2e amendement de la Constitution US qui permet de porter des armes, sans aucune restriction de quelque ordre que ce soit. Sans même parler, bien évidemment, de la peine de mort.

  • Posté par Bouko Christian, jeudi 26 mai 2022, 10:23

    La législation sur les armes est en fait une législation très ancienne et date de l'époque du "Far West" où la police aurait mis parfois plusieurs jours pour arriver après un appel à l'aide qui aurait mis autant de temps pour lui parvenir ! La législation US tant fédérale que celle des Etats est bourrée de lois totalement obsolètes .

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une