Accueil Sports Cyclisme Route

Victoire belge au Tour d’Italie: Dries De Bondt surprend le peloton et s’offre la 18e étape (vidéo)

L’ancien champion de Belgique décroche la 2e victoire belge sur le Giro, après celle de Thomas De Gendt.

Temps de lecture: 2 min

Dries De Bondt a remporté la 18e étape du Tour d’Italie, jeudi, entre Borgo Valsugana et Trévise, au bout des 156 km de course. Le coureur d’Alpecin-Fenix a réglé un groupe de quatre coureurs qui a résisté au retour du peloton pour signer la deuxième victoire belge de ce Giro, après celle de Thomas De Gendt (Lotto Soudal) à Naples dans la 8e étape. L’Équatorien Richard Carapaz (INEOS Grenadiers) conserve son maillot rose.

Avant le départ, le peloton s’est retrouvé réduit à 152 coureurs après l’abandon du Portugais Joao Almeida (UAE Emirates), quatrième du général à 1:54 de Carapaz, après un test positif au coronavirus.

Dès les premiers kilomètres, un groupe de quatre coureurs s’est isolé en tête avec Dries De Bondt (Alpecin-Fenix), le Danois Magnus Cort Nielsen (EF Education-EsayPost) et les Italiens Edoardo Affini (Jumbo-Visma) et Davide Gabburo (Bardiani-CSF).

L’avance du quatuor n’a jamais dépassé les trois minutes. Il possédait encore 2:30 d’avance au sommet du Muro di Ca’ del Poggio, dernière difficulté du jour, à 44 km de l’arrivée.

Les quatre hommes entamaient le dernier tour du circuit local de 13 km avec un peu plus d’une minute sur le peloton. Ils résistaient au retour du peloton et se disputaient la victoire au sprint. De Bondt se montrait le plus rapide, devant Affini, Cort Nielsen et Gabburo.

De Bondt, 30 ans, décroche la 6e victoire de sa carrière, la première depuis son titre de champion de Belgique conquis en 2020.

Une cassure s’opérait dans le peloton, qui arrivait en plusieurs groupes. Alberto Dainese terminait cinquième à 14 secondes.

Jai Hindley, deuxième du général, a été victime d’une crevaison dans le final, mais il se trouvait déjà dans les trois derniers kilomètres durant lesquels les écarts sont neutralisés en cas d’ennui mécanique, a précisé l’organisation. L’Australien de BORA-hansgrohe reste donc à 3 secondes du maillot rose Richard Carapaz au général. Mikel Landa est troisième à 1:05.

Vendredi, le peloton retrouvera des routes plus montagneuses lors de la 19e étape entre Marano Lagunare et le sommet du Santuario di Castelmonte, col de 2e catégorie, long de 7,1 km avec une pente moyenne de 7,8 % avec un passage à 14%.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb