Accueil Sports Tennis Grands Chelems

Simona Halep, éliminée à Roland-Garros, a eu une crise de panique en plein match: «Comme si je n’avais plus contrôle de mon corps»

La Roumaine a confié après son élimination avoir souffert d’une crise panique, ce qui ne lui était jamais arrivé auparavant.

Temps de lecture: 3 min

Simona Halep, 19e mondiale et ancienne lauréate de Roland-Garros en 2018, a été éliminée jeudi dès le 2e tour du Grand Chelem parisien, battue par la Chinoise Zheng Qinwen (WTA 74), 2-6, 6-2, 6-1.

Dès le milieu de la rencontre, la Roumaine a semblé ne pas être au mieux physiquement. Plusieurs fois, elle est apparue comme à bout de souffle, devant même prendre une minute pour s’accroupir le front appuyé sur sa raquette à certains moments. Elle a fini par faire appel au médecin à deux reprises lors du 3e set, avant de reprendre la partie. Mais malgré les encouragements du public, elle n’a pas réussi à reprendre le dessus, laissant Zheng enchaîner les jeux.

Quelques heures plus tard, la joueuse de 30 ans a expliqué avoir souffert d’une « crise de panique ».

« Ça ne m’était jamais arrivé avant. Je ne sais pas pourquoi cela s’est produit, car je menais au score, il n’y avait pas de raison que ça arrive. (…) C’était comme si je n’avais plus contrôle de mon corps », a-t-elle dit.

Halep avait en effet remporté facilement le premier set avant de se mettre à commettre plus de fautes (15 contre 4 en première manche), cédant par trois fois son service à la Chinoise dans la 2e manche. Et de n’être que l’ombre d’elle-même dans la troisième, ne réussissant à prendre qu’un seul jeu sur les 11 derniers de la partie.

« Je me suis peut-être mis trop de pression, peut-être que je voulais trop bien faire, je ne sais pas », a poursuivi la Roumaine. « Après le match, ça a été très dur, j’ai eu besoin d’un certain temps pour revenir à mon état normal. Mais maintenant, je me sens bien », a-t-elle assuré, précisant ne souffrir d’aucune blessure physique.

Depuis plus d’un an, la Roumaine endure de multiples blessures. L’an dernier, touchée au mollet, elle avait déclaré forfait pour Roland-Garros, et n’avait pu défendre son titre à Wimbledon. Plus récemment, une blessure à la cuisse l’avait obligée à se retirer du tournoi WTA 1000 de Miami fin mars. Elle avait expliqué dans une interview sur Eurosport que le stress et l’anxiété pouvaient être à l’origine de la multiplication de ses pépins physiques.

Au premier tour déjà, Halep, désormais entraînée par le coach de Serena Williams, Patrick Mouratoglou, avait semblé en difficulté le temps d’un set face à la lucky loser allemande Nastasja Schunk (WTA 165), avant de l’emporter.

Zheng, 19 ans, participe à son tout premier Roland-Garros et remporte la plus belle victoire de sa carrière, sa première sur une membre du Top 20.

Au troisième tour, elle sera opposée à la lauréate du match opposant en soirée Jelena Ostapenko (WTA 13), qui s’était imposée en 2017 Porte d’Auteuil, à la Française Alizé Cornet (WTA 40).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Grands Chelems

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Tennis, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb