Accueil Belgique Politique

Egbert Lachaert veut introduire une circonscription fédérale: «Nous ne pouvons pas continuer dans cette logique de division»

Le président de l’Open VLD et le député Patrick Dewael ont introduit un projet de loi visant à introduire une circonscription fédérale qui élirait 20 des 150 sièges parlementaires.

Temps de lecture: 2 min

L’Open VLD vient de déposer une proposition de loi visant à instaurer un arrondissement électoral fédéral qui désignerait 20 des 150 députés à la Chambre, rapporte De Standaard vendredi.

« Alexander De Croo n’a aucun compte à rendre en Wallonie, car personne ne peut y voter pour lui », commente Egbert Lachaert. « Ce n’est pas normal », ajoute le président de l’Open VLD qui vient de déposer avec son député Patrick Dewael une proposition de loi à ce sujet.

« Le système actuel récompense les responsables politiques qui fustigent l’autre communauté », analyse M. Dewael. « Cela génère une spirale négative qui mène au blocage ».

L’instauration de pareil arrondissement fédéral va à rebours de la tendance centrifuge imprimée par les précédentes réformes de l’Etat, mais pour les libéraux flamands la difficulté former après chaque élection un nouveau gouvernement ainsi que la crise corona prouvent qu’on ne peut plus rester dans une « logique séparatiste ».

Reste à voir si la proposition libérale pourra compter sur une majorité des deux tiers au Parlement. Le Vlaams Belang, la N-VA et le CD&V ont déjà affiché leur opposition, excluant ainsi toute majorité dans le camp flamand.

L’article relatif de la Constitution est toutefois actuellement ouvert à révision, ce qui permettrait théoriquement un vote durant cette législature encore.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Stoob Spyridon, vendredi 27 mai 2022, 20:55

    Et les listes électorales seront elles bi-communautaires? Si c’est non alors ce n’est que de la poudre aux yeux. Les flamands voteront pour des flamands et les francophones pour des francophones.

  • Posté par Wauters Georges, vendredi 27 mai 2022, 22:44

    Forcément les partis s adapteront pour proposer des candidats de toutes les communautés. Il n empêche que j espère profondément que les gens seront capables de dépasser ces clivages communautaires et choisissent tout simplement le candidat représentant le mieux leurs idées.

  • Posté par Wauters Georges, vendredi 27 mai 2022, 15:21

    Pour moi c'est une évidence depuis toujours et pas seulement au niveau Belge mais aussi Européen. Le vote par circonscription actuel me semble sous entendre une proximité pour défendre ses petits intérêts personnels alors qu'une circonsription nationale/européenne représente le souhait de voir émerger les idées plus larges portées par le politique. Pour reprendre l'exemple de l'Europe je crois que c'est beaucoup plus enthousiasmant d'élire une Merkel, un Verhofstadt, un Cohn Bendit... soit des gens porteurs d'un projet de société, plutôt qu'un inconnu de ma province.

  • Posté par NICODEME CLAUDE, vendredi 27 mai 2022, 13:34

    Il ne faut même pas prendre l'exemple de voter pour quelqu'un de l'autre communauté. Il est déjà idiot qu'au niveau fédéral, un habitant de Bruxelles ne puisse voter pour un politicien de Mons ou de Liège (et vice versa évidemment). Au niveau fédéral, il ne faudrait qu'UNE SEULE circonscription pour tout le pays (qui n'est déjà pas si grand) et qu'on puisse donc voter pour un montois, carolo, liégeois, ardennais ou ostendais, anversois, limbourgeois ou bruxellois... Cela me paraît tellement logique.

  • Posté par Lejeune Michel, vendredi 27 mai 2022, 13:29

    Si c'est autre chose qu'un effet de manche, j'applaudis généreusement. Aller à rebours d'une société au clivage à tous les étages est tout bonnement réellement révolutionnaire. A suivre avec intérêt!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une