Accueil Monde Asie-Pacifique

La Chine s’estime «calomniée» par la diplomatie américaine

Les tensions montent depuis quelques jours entre la Chine et les Etats-Unis.

Temps de lecture: 2 min

La Chine s’est estimée calomniée vendredi par le discours du chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, qui a estimé que Pékin posait « le risque le plus sérieux de remise en cause de l’ordre international ».

Le but de ce discours était « d’endiguer et de bloquer le développement de la Chine et de maintenir l’hégémonie et la puissance américaines », a estimé un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Dans un discours très attendu sur la Chine, le secrétaire d’Etat de Joe Biden a estimé jeudi que Washington était engagé dans une vigoureuse compétition avec Pékin dans le but de préserver l’ordre mondial, mais a démenti toute volonté d’entrer dans une nouvelle « guerre froide ».

Ce discours a « répandu de fausses informations, exagéré la menace chinoise, il s’est ingéré dans les affaires intérieures de la Chine et a calomnié sa politique intérieure comme extérieure », a dénoncé M. Wang devant la presse. « La Chine fait part de son fort mécontentement et de sa ferme opposition », a-t-il ajouté.

L’intervention de M. Blinken a remis la Chine au centre des préoccupations géopolitiques des Etats-Unis, après plusieurs mois monopolisés par la guerre en Ukraine.

« La Chine est le seul pays qui a à la fois l’intention de remodeler l’ordre international et de plus en plus les moyens de le faire sur les plans économique, diplomatique, militaire et technologique », a affirmé le secrétaire d’Etat américain. « La vision de Pékin nous éloignerait des valeurs universelles qui ont soutenu beaucoup des progrès du monde dans les 75 dernières années », a-t-il ajouté.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, vendredi 27 mai 2022, 20:10

    Faut assumer de faire copain copain avec tonton Vlad hein...

  • Posté par Giefvan Agathe, vendredi 27 mai 2022, 17:38

    Mais oui, c'est bien connu, c'est comme les armes de destruction massive de Saddam Hussein. L'Amérique se cherche une raison d'attaquer.

  • Posté par CORNEZ JEAN, dimanche 29 mai 2022, 10:55

    Etablir des liens entre deux faits d'histoire (guerre en Irak) et guerre économique (USA et Chine) qui plus est après + de 20 ans, n'a aucun intérêt . Pour ce qui était de l'Irak, cette guerre était le résultat d'un président, dont le bilan politique et international était vide de toute action significative. Si, on aborde la revendication de la Chine quant à Taiwan, l'histoire est autre et date de plus 70 ans, 1949. A cette date la république populaire de la Chine, présidée par Mao a vaincu le précédent régime. De nombreux chinois s'enfuient sur l'ile de Taiwan et s'y installent. Est-il légitime qu'après 70 années, la Chine puisse annexer Taiwan? Si oui, la carte mondiale serait très bouleversée , pourquoi l'Autriche ne serait pas rattachée à l'Allemagne, la Wallonie à la France, la Flandre aux Pays-Bas, ou à l'Espagne...

  • Posté par CORNEZ JEAN, dimanche 29 mai 2022, 10:53

    Etablir des liens entre deux faits d'histoire (guerre en Irak) et guerre économique (USA et Chine) qui plus est après + de 20 ans, n'a aucun intérêt . Pour ce qui était de l'Irak, cette guerre était le résultat d'un président, dont le bilan politique et international était vide de toute action significative. Si, on aborde la revendication de la Chine quant à Taiwan, l'histoire est autre et date de plus 70 ans, 1949. A cette date la république populaire de la Chine, présidée par Mao a vaincu le précédent régime. De nombreux chinois s'enfuient sur l'ile de Taiwan et s'y installent. Est-il légitime qu'après 70 années, la Chine puisse annexer Taiwan? Si oui, la carte mondiale serait très bouleversée , pourquoi l'Autriche ne serait pas rattachée à l'Allemagne, la Wallonie à la France, la Flandre aux Pays-Bas, ou à l'Espagne... est l'ile refuge des chinois du régime socialiste de

  • Posté par Rabozee Michel, vendredi 27 mai 2022, 10:22

    Hé, Le Soir, à force d'inclure des scripts de GoogleTagManager sans même les valider pour voir s'ils ne contiennent pas de code malveillant, on se retrouve avec un ".js" qui affiche des alertes JavaScript ("In", "Out"). Vous pensez pas qu'il faut arrêter d'inclure ces saletés ? Ou au minimum de les tester (avec un check de sécurité). Vous imaginez si au lieu de la bête "alert("In")", vous aviez injecté un code malveillant d'exploit ? Purée, saleté de marketeurs.

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une