Accueil Culture Livres

François Schuiten à propos d’«Aquarica»: «Ce récit était son dernier lien avec la vie»

François Schuiten et Benoît Sokal voulaient en faire un film. Cette fable envoûtante a finalement été tournée en bande dessinée. François a porté le coup de crayon ultime après la mort de Benoît.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 5 min

A quarica est un drame fusionnel. Née de l’imagination de deux géants de la bande dessinée belge, l’histoire de cette baleine-monde devait s’écrire sur grand écran. Scarlett Johanson était pressentie pour le rôle-titre. Les producteurs ont reculé devant le coût de l’aventure. Le projet n’a jamais abouti. Benoît a proposé à François d’adapter seul le scénario en bande dessinée mais un crabe s’est dressé devant lui. Après avoir bouclé le premier tome, ses forces l’ont abandonné avant la fin du second. Il a confié sa boîte de crayons de couleur à François, avec pour mission de terminer les douze dernières pages de l’album. La suite s’est avérée plus difficile que prévu mais le résultat somptueux est publié chez Rue de Sèvres, à Paris, et exposé à la Galerie Champaka de Bruxelles. Profondément ému, François Schuiten nous raconte la naissance de ce livre d’amitié, de complicité et d’amour de la bande dessinée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs