Accueil Monde Union européenne

Comment la Belgique se prépare à exercer la présidence tournante de l’Union européenne en 2024

Le Selor recrute, pour renforcer les différentes administrations. En coulisses, tant aux Affaires étrangères qu’à la représentation permanente belge auprès de l’UE, on multiplie les réunions. A l’ordre du jour, la logistique, l’agenda législatif...

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 8 min

Vous avez un diplôme de master et cherchez un beau défi ? Venez alors renforcer l’administration fédérale, en vue de la présidence de l’Union européenne. Vous n’avez pas besoin d’être un(e) grand(e) spécialiste de l’Europe mais bien quelqu’un qui aime retrousser ses manches. » Le Selor clôture les candidatures ce mardi. Objectif : pourvoir 115 postes, dans les différents SPF fédéraux, pour préparer notre pays à présider, au premier semestre 2024, le Conseil de l’UE. Des contrats à durée déterminée, qui expireront lorsque la Belgique cédera le relais à la Hongrie, « mais ouvrent bien des portes », témoignent plusieurs de nos interlocuteurs, dont la carrière dans la diplomatie ou l’administration a commencé en 2010 ou 2001, lors de nos deux dernières présidences.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 30 mai 2022, 17:41

    Si je comprends bien, il va donc falloir coordonner la coordination de la coordination de la fédéralisation décentralisée de l'exercice des compétences. Quelques renforts ne seront en effet pas du luxe...

  • Posté par Retine Marc, dimanche 29 mai 2022, 20:51

    Les tournantes ça nos politiciens Belges s'y connaissent, ça fait des années que nous l'avons dans... l'os!

  • Posté par cordier laurent, samedi 28 mai 2022, 8:51

    Ça, c'est très important ! Les politiques en sont très friands! Et le prix importe peu, on a toujours de l'argent pour cela. Par contre, pour réparer les routes, mettre des enseignants dans les écoles, donner des moyens aux forces de l'ordre, aux pompiers, à la justice, aider la recherche médicale et j'en passe, pas de pognon. J'en viens à croire que l'argent du peuple ne retourne plus vers le peuple mais est réservé à l'usage des ces messieurs dames de l'Europe.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs