Accueil Société

Anne-Sophie Nyssen, future rectrice de l’ULiège: «Le système de financement actuel crée une course à l’étudiant»

En octobre, Anne-Sophie Nyssen deviendra la première rectrice de l’Université de Liège. Elle compte bien instaurer une forme de gouvernance « féminine », malgré la concurrence féroce qui se joue entre les universités.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

En recueillant 52,02 % des voix au deuxième tour, Anne-Sophie Nyssen a été élue à la tête de l’Université de Liège et en sera la toute première rectrice. Actuelle vice-rectrice à l’Enseignement et au Bien-être, elle compte bien instaurer une gouvernance « féminine », « fondée sur la solidarité et la collaboration, plutôt que la compétitivité ». Lors de son entrée en fonction le 1er octobre prochain, cette professeure en psychologie du travail devra pourtant faire face à la concurrence féroce entre les universités. Dans un contexte d’enveloppe budgétaire fermée, elle dénonce la course aux étudiants. « D’autres pistes doivent être envisagées », estime-t-elle. L’orientation précoce et le contingentement des étudiants non résidents en font partie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs