Accueil Société

Les services publics qui seront touchés par la grève du 31 mai

Mardi prochain, le front commun syndical organise une journée d’action nationale dans les services publics. Avec quelles conséquences ? Explications.

Temps de lecture: 2 min

La Belgique fonctionnera en partie au ralenti ce mardi 31 mai. En cause, une journée d’action nationale dans les services publics organisée par la CGSP, la SLFP et la CSC services publics. Le fonctionnement de plusieurs services publics sera perturbé.

Ce sera le cas sur le réseau TEC où « des perturbations sont à craindre », comme indiqué sur leur site. « Des informations plus précises sur les parcours supprimés seront disponibles et mises à jour durant la journée du 31 mai », assure cependant l’opérateur.

Même situation à Bruxelles où la STIB « invite ses voyageurs à prévoir des alternatives aux transports publics pour se déplacer ». « En effet, même si certains véhicules circulent le 31 mai, les fréquences ne pourront pas être assurées normalement », explique la STIB qui annonce également ouvrir son contact center (070/23.20.00) dès six heures du matin ce jour-là.

La SNCB sera aussi touchée par l’action nationale et annonce que son offre sera limitée du lundi 30 mai, dès 22h, au mardi 31 mai inclus. Elle renvoie donc les usagers sur son planificateur de voyages ou son application mobile.

Aussi concernés ce jour-là : Bruxelles Propreté, la plupart des intercommunales de collecte et de traitement des déchets et les parcs à conteneurs. Le risque existe aussi de tomber sur des portes closes dans les administrations communales, provinciales, régionales et fédérales du pays.

RTBF, enseignement et secteur privé

En tant que service audiovisuel public, les programmes de la RTBF devraient également être concernés. Pas de certitudes pour l’instant, mais son personnel participera bien à la journée de grève, comme l’a fait savoir mercredi la CGSP dans un communiqué.

Si en Flandre, les enseignants devraient également être nombreux à suivre le mouvement, le suivi sera moins important dans la partie francophone du pays. Les syndicats n’annoncent pas de fortes perturbations.

Et dans le secteur privé ? Comme précisé, cette journée ne devait originellement uniquement concerner les services publics. Mais ce vendredi matin, la FGTB a lancé un appel à la grève générale. Il reste encore difficile de savoir dans quelle mesure cet appel sera suivi.

Dans tous les cas, le front commun syndical soutient que des « services publics forts sont essentiels » et demande une augmentation du pouvoir d’achat, plus d’investissements en personnel et moyens, un renforcement des pensions et une amélioration du dialogue social.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko