Accueil Société

Cyberattaque sur le réseau Vivalia: l’ultimatum a disparu, la crainte d’une fuite de données demeure

Le groupe Lockbit a dépublié de son site toute référence à Vivalia. Si la piste du versement d’une rançon reste probable, Vivalia refuse de la confirmer, mais également de l’infirmer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Volatilisé. Sur le site « onion » (c’est-à-dire uniquement accessible via le navigateur web Tor, garantissant l’anonymat de ses utilisateurs) de l’organisation cybercriminelle Lockbit 2.0., qui se sert de cette plateforme comme tableau de chasse pour exposer les victimes de ses attaques, toute référence à l’intercommunale Vivalia a désormais disparu. Le mercredi 18 mai, nous écrivions pourtant comment ce groupe criminel spécialisé dans les attaques de type « ransomware » (ou rançongiciel, en beau français) y avait revendiqué l’attaque sur le groupe hospitalier, en se targuant d’avoir pu extraire près de 400 GB de données de ses serveurs lors d’une attaque menée il y a deux semaines. Données qu’il menaçait de publier en libre téléchargement endéans un délai de 8 jours, soit le 26 mai.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Usual Suspect, dimanche 12 juin 2022, 11:23

    Une assemblée générale de VIVALIA se tiendra le 28 juin 2022 à BERTRIX. Chose étonnante, l'affaire de la cyberattaque ne se trouve pas dans les 14 points à l’ordre du jour. C'est pas assez grave, docteur ?

  • Posté par Amant Alexandre, lundi 30 mai 2022, 13:30

    Tous les employés ont-il eu une formation en cyber sécurité ? Cette formation est-elle récurrente ?

  • Posté par Claude , lundi 30 mai 2022, 10:37

    Vivalia a payé mais ne le dira pas... il serait intéressant de savoir comment ils ont planqué leurs fonds secrets (le Grand-Duché et puis les îles vierges ne sont guère éloignés)...

  • Posté par Usual Suspect, dimanche 29 mai 2022, 20:35

    Au montant de la rançon, il faut ajouter celui du nouveau matériel acheté en catastrophe pour relancer le système ainsi que tous les autres moyens mis en œuvre, plus les futurs investissements indispensables pour éviter d'autres piratages, plus les formations, etc... La facture totale va être énorme, bien des sociétés ne s'en relèveraient pas. Mais ici, ce sont les citoyens qui vont payer de leur poche et non les vrais responsables. Toujours aucune démission dans la direction ? C'est un scandale.

  • Posté par Raurif Michel, dimanche 29 mai 2022, 18:46

    Croyez-vous sincèrement que les auteurs de l'attaque vont abandonner si facilement ? Pour moi, l'hôpital a payé !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs