Accueil Belgique Politique

Inondations en Wallonie: «Aucun aménagement n’aurait été suffisant», dit Magnette

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La saturation des sols en eau de pluie était telle ces dernières semaines en Wallonie qu’aucun aménagement d’infrastructures n’aurait été suffisant pour empêcher les inondations des derniers jours, a affirmé mercredi le ministre-président wallon Paul Magnette, au cours d’un débat d’actualité au parlement wallon.

Le chef du gouvernement a insisté sur le caractère exceptionnel des précipitations des trois dernières semaines, qui ont saturé les bassins d’orage, les réseaux d’égouttage, mais aussi les sols des forêts et prairies qui constituent normalement autant d’obstacles naturels.

«Je ne suis pas sûr que cela n’ait rien à voir avec le dérèglement climatique», a ajouté le ministre-président, renvoyant au plan Air-Climat-Energie de son gouvernement. Dans l’opposition, Pierre-Yves Jeholet (MR) a appelé l’exécutif à débloquer des budgets complémentaires pour les communes touchées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Nucléaire: la Vivaldi se réaligne sur les négociations avec Engie

Après le tumulte autour d’une possible majorité alternative visant à relancer toutes les centrales en Belgique, les partenaires Vivaldi – à commencer par le MR – se reconcentrent, au moins provisoirement, sur les négociations avec Engie pour le maintien de deux réacteurs : « L’objectif est de conclure avant le 31 décembre. »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs