Accueil La Une Économie

Grève à la SNCB: la CGSP est «proche d’un accord» avec la direction

Alors qu’une porte de sortie semble s’entrouvrir dans les relations sociales au sein du Groupe SNCB, la CGSP-Cheminots a décidé de déposer un nouveau préavis de grève ce mercredi. Pourquoi ? Explications.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Schizophrène la CGSP-Cheminots ? Alors que pour la première fois, depuis le début de la grève surprise du 25 mai, une porte de sortie semblait s’entrouvrir dans les relations sociales au sein du Groupe SNCB, la CGSP-Cheminots a décidé de déposer un nouveau préavis de grève ce mercredi. Celui-ci couvre la période du 19 au 25 juin, après celui déposé pour la période du 12 au 19 juin. Pourquoi ?

« Dans le bon sens »

«  On approche d’un accord  », a déclaré Serge Piteljon, secrétaire général de la CGSP-Cheminots avant d’entrer en réunion du comité de pilotage avec la direction.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs