Accueil Belgique Politique

Vives tensions dans la Vivaldi: faut-il porter les dépenses de la Défense à 2% du PIB?

Le sujet revient sur la table du conseil des ministres restreint ce mercredi. Une majorité des partis y est favorable mais Ecolo refuse catégoriquement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Porter ou pas les dépenses de la Défense à 2 % du PIB d’ici 2035 : la question agite le gouvernement depuis de longs mois. Un peu plus encore d’ailleurs depuis fin février et le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Il va encore en être question lors d’un conseil des ministres restreint ce mercredi.

Récemment, le Premier ministre, Alexander De Croo, s’est prononcé favorablement pour que la Belgique annonce avoir abouti à un accord lors du sommet de l’Otan prévu pour les 29 et 30 juin. Selon le plan envisagé par le Premier ministre, aucun nouvel effort ne serait entrepris d’ici la fin de la législature en 2024. Par contre, les dépenses militaires passeraient à 1,6 % en 2030, puis 1,8 % en 2033 et 2 % en 2035. Le montant supplémentaire débloqué s’élèverait à 10 milliards d’euros minimum.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

36 Commentaires

  • Posté par Marc HOREMANS, jeudi 2 juin 2022, 17:24

    Qu'on se débarrasse d'écolo à tout niveau. Ce sera déjà une sérieuse économie

  • Posté par Bastin Eric, mercredi 1 juin 2022, 14:49

    Opposer comme certains le font dépenses militaires et pouvoir d'achat ou situation économique me paraît une perception à courte vue, tout étant lié. Si nos ennemis sont solidement dissuadés de s'en prendre à quelques pays que ce soit en Europe, nos économies ne s'en porteront que mieux ; dans le cas contraire, on peut voir actuellement les conséquences économiques dramatiques d'une dissuasion insuffisante vis-à-vis d'un Etat agressif, avec des velléités impériales d'un autre temps. Sans sécurité minimale, pas de prospérité. Et l'Europe est très gravement désarmée. La France, pour ne citer qu'un exemple, celui du premier de la classe, aurait, selon un rapport du Sénat français, des munitions pour tenir cinq jours dans un conflit de grande intensité ... Cela dit, au passage, à quel point la performance des Ukrainiens devrait nous impressionner, eux qui freinent depuis trois mois le rouleau-compresseur russe.

  • Posté par Debersaques Bart, mercredi 1 juin 2022, 12:18

    Qu'on invite les verts a joindre les champs de batailles en Ukraine.

  • Posté par Harmignies Philippe, mercredi 1 juin 2022, 11:50

    Comment se fait il que ce sont toujours les quelques mêmes qui répondent aux commentaires et sur lesquels on ne peut pas répondre ? Très peu démocratique tout ça !

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 1 juin 2022, 10:49

    Ecolo préfère payer des fonctionnaires à pondre des circulaires sur l'écriture inclusive ou à faire la grève. Quant au PTB, il est l'ami des camarades communistes...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs