Accueil Sports Autres sports

Les écrans, ces vrais ennemis du sport

L’Adeps a décidé d’objectiver à l’aide de plusieurs études la construction d’une politique cohérente et la réalisation de nouveaux projets sportifs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Qui n’avance pas recule. L’Adeps, cet organisme qui a accompagné bien des vies de sportifs professionnels ou amateurs francophones depuis plus d’un demi-siècle maintenant – qui n’a pas pris part un jour à une de ses célèbres « marches » ou à un de ses stages sportifs dans l’un de ses centres ? – a décidé d’objectiver à l’aide de plusieurs études la construction d’une politique cohérente et la réalisation de nouveaux projets sportifs. Des études qui se sont étalées sur deux ans, pendant une période qui a conscientisé davantage la population au besoin de bouger, et dont les grandes lignes sont désormais connues.

« Le sport est un acteur économique et social à part entière », indique Alain Laitat, le directeur général de l’Adeps. « Il est créateur d’emplois non-délocalisables et 122.240 personnes en vivent dans l’ensemble de la Belgique, ce qui représente 2,53% des emplois. Ses retombées annuelles sont de l’ordre de 9,4 milliards ; sur 39 euros générés en Belgique, 1 euro est issu du sport. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs