Accueil Société

Le ramadan, obligatoire… Même pour les étudiants?

Le Conseil théologique musulman de France a émis une fatwa autorisant les étudiants qui passent des examens à rompre le jeûne. En Belgique, le conseil des théologiens va dans le même sens, mais n’a pas encore publié.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Rachid (prénom d’emprunt) est en pleine session d’examen. En troisième année d’ingénieur à l’UCL, il s’astreint à un horaire de travail bien établi. A son bureau dès 9 heures du matin, il étudie jusque 15, 16 heures avant de s’accorder une pause pour se reposer et de reprendre jusque 20 ou 21 heures. Un horaire qui ressemble à celui de beaucoup d’étudiants… à la différence près qu’il ne mange pas pendant ses pauses. Après la rupture du jeûne, il étudie encore jusque minuit, en moyenne, avant de sombrer pour une nuit de sommeil. Et, parfois, de se lever pour la première prière, aux alentours de 3 heures du matin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Enquête Info «Le Soir»: le Qatar soupçonné de corruption en plein cœur de l’Europe

Quatre interpellations et 16 perquisitions ont été réalisées ce vendredi à Bruxelles dans le cadre d’une vaste enquête anticorruption menée par le parquet fédéral. Un ancien eurodéputé et le patron de la Confédération internationale des syndicats ont été privés de liberté, soupçonnés d’avoir reçu les faveurs du Qatar. Révélations du « Soir » et de « Knack ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs