Accueil Économie Entreprises

Flambée des faillites: près de 1.000 entreprises ont mis la clé sous la porte en mai

De nombreuses faillites ont été enregistrées en Belgique en mai. Une conséquence de la pandémie de covid-19 et de la levée des mesures prises pour protéger les entreprises, selon le bureau d’études Graydon.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le nombre de faillites en Belgique a progressé de façon ininterrompue ces derniers mois. En mai, près d’un millier (988) entreprises a dû mettre la clé sous la porte. En Flandre, un nombre record de faillites a même été rapporté. Selon le bureau Graydon, qui compile ces données, la vague de faillites attendue après la période de pandémie est arrivée, et prend de l’ampleur.

Les quelque 988 faillites représentent près du double du nombre d’entreprises en fin de vie de mai 2021. Mai 2022 est le troisième pire mois de mai en la matière jamais enregistré en Belgique. Il occupe même la tête en Flandre, qui a vu le mois dernier le nombre record de 566 sociétés cesser leurs activités. Depuis janvier, 4.092 entreprises ont été déclarées en faillite dans le pays, soit 55 % de plus que sur la même période un an plus tôt. Les faillites ont concerné 6.711 emplois depuis le début de l’année 2022.

Du point de vue sectoriel, c’est la construction et l’horeca qui ont le plus souffert. « Alors que le secteur de l’hôtellerie et de la restauration est traditionnellement le plus grand “fournisseur” de faillites (…), nous enregistrons aujourd’hui 809 faillites dans le monde de la construction contre “seulement” 682 » dans l’horeca, pointe Graydon. Par rapport à la même période de l’année dernière, le bureau d’études note une hausse de 49,81 % des faillites dans la construction et 79,65 % dans la restauration.

Plusieurs mesures avaient été prises pendant la crise sanitaire afin de protéger les entreprises (moratoire sur les faillites, délais de paiements, chômage temporaire…). Et Graydon mettait depuis longtemps en garde contre une vague de faillites qui pourrait résulter de la levée de celles-ci. C’est ce qui est en train d’arriver, indique le bureau d’études, avec un effet retard. Le « tsunami » attendu serait bien en train de monter ; selon Graydon. « Nous constatons maintenant une hausse continue, mois après mois, depuis huit mois, du nombre de déclarations de faillites. Cette situation n’est pas seulement le résultat d’une forte augmentation du nombre de citations en faillite (en raison d’entreprises en défaut de paiement, NDLR) par diverses autorités publiques, l’ONSS en particulier, mais aussi de l’expiration progressive des reports de paiement accordés par ces mêmes institutions » au début de la pandémie, précise Graydon.

Selon le bureau d’études, « de nombreuses entreprises ont été efficacement soutenues pendant la crise covid par le large éventail de mesures prises par nos autorités. Cependant, les petits entrepreneurs, en particulier, ont également injecté des montants massifs de capitaux privés ans leur entreprise : un exercice au cours duquel beaucoup ont épuisé leurs capitaux privés (et leur fonds de pension privé). Les effets des chocs plus récents – qui sont souvent la conséquence de la période de covid – notamment la hausse de l’inflation, les pénuries de matériaux, les pénuries de main-d’œuvre, mais aussi l’évolution du comportement des consommateurs, ont porté le coup de grâce à bon nombre de ces petites entreprises ».

Une situation à laquelle est encore venue s’ajouter la guerre en Ukraine. « Les événements plus récents en Ukraine renforcent cette tendance, mais ne sont pas encore mesurables en tant que “cause en soi” dans le boom des faillites », note Graydon, qui s’attend à ce que le mouvement se poursuive durant les prochains mois.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lietard Rudy, mercredi 1 juin 2022, 19:23

    2/3 c'est pour l'horeca, donc c'est pas grave. Ce secteur doit disparaître car ne travaille qu'au noir.

Sur le même sujet

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière