Coronavirus: l’UE ne pense pas qu’il faille déjà revoir son plan de relance

Selon le calendrier décrit par le président de l’Eurogroupe, Paschal Donohoe, les fonds seraient empruntés l’été prochain par la Commission et répercutés auprès des Etats dans la foulée.
La présidente de la Commission europénne Ursula Von Der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel le 21 juillet 2020 au sortir d’un sommet européen qualifié d’historique.
Les recommandations de la BCE, présidée par Christine Lagarde, visent à «
préserver la capacité des banques à absorber des pertes et à soutenir l’économie
».
Nadia Calvino et Mario Centeno, lors d’une réunion de l’Eurogroupe, en juillet dernier à Bruxelles
: l’Espagnole pourrait succéder au Portugais à la tête de l’Eurogroupe.
Christine Lagarde: «
Nous nous félicitons tout particulièrement de la proposition de la Commission européenne relative à un plan de relance
».
BELGAIMAGE-163638791
Ce jeudi après-midi, Christine Lagarde a insisté sur l’importance des mesures prises depuis plusieurs semaines par la BCE. Cette dernière veillera à ce que tous les Etats-membres de la zone europuissent se financer sur les marchés à des taux très bas.
«
Augmenter son niveau de dette n’est pas si coûteux, puisqu’en fusionnant les taux de financement de tous les pays, on aura un taux très faible
», affirme Bruno Le Maire.
Image=d-20160424-G7AHUK_high
d-20191126-3XF0KD 2019-11-25 10:13:32
IMF-WORLDBANK_OUTLOOK
«
Je ne supporte pas qu’à chaque fois - chaque fois
! - que les problèmes se posent en Europe, on retombe dans cette géométrie facile, en distinguant les pays du sud et les pays dits vertueux du nord. Ce n’est pas convenable
».
Le monde politique allemand a ouvert en grand les vannes budgétaires.
La discussion en vidéoconférence des leaders européens, jeudi soir
: deux camps qui se font face.
Charles Michel s’est engagé à plancher sur un plan de sortie de crise.
Sophie Wilmès et huit de ses homologues européens ont écrit à Charles Michel.
Le président de l’Eurogroupe, Mario Centeno, a affirmé qu’il y avait un large «
soutien
» des Européens à une ligne de crédit du Mécanisme européen de stabilité.
d-20200313-GFG53J 2020-03-13 17:17:10
FILES-EU-ECB-VIRUS-HEALTH-EPIDEMIC-BANK
À la recherche de «
réponses inédites
». © Epa/STEPHANIE LECOCQ.
Le virus Covid-19, une urgence sanitaire mondiale, a perturbé l’activité économique en Chine et pourrait mettre en péril la reprise
» de l’économie mondiale, estimait ce dimanche la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, lors du G20 à Ryad, en Arabie saoudite.