Accueil Monde France

Affaire Baupin: des SMS dédouaneraient le député accusé d’agressions sexuelles

Son avocat tente de discréditer des SMS envoyés entre son client et plusieurs plaignantes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le caractère de ces échanges avec trois interlocutrices «  anéantit une grande partie des accusations  », affirme Me Emmanuel Pierrat, qui a publié ces messages mardi soir sur le site français du Huffington Post.

L’avocat rapporte ainsi que l’une des accusatrices discute sans problème avec Denis Baupin «  au lendemain d’une supposée agression sexuelle narrée comme traumatisante  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs