Accueil Opinions Éditos

Il y a le feu au lac PS

Dans le parti, beaucoup sont convaincus: Elio Di Rupo, ex-Premier ministre, chef de file du renouveau d’une idéologie qui s’est usée au pouvoir en s’accommodant des contraintes du marché, de l’austérité, du libéralisme et d’une certaine Europe: cela va difficilement le faire.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Cela fait des mois que le « problème » est évoqué à demi-mot : le Parti socialiste doit d’urgence retrouver un positionnement qui séduise ses électeurs, mais Elio Di Rupo peut difficilement l’incarner. Le doute s’est installé dès 2014 : la présence du Premier ministre en affaires courantes aux côtés du président de parti Paul Magnette lors des négociations de coalitions, est d’emblée jugée embarrassante. Mais c’est la sortie télévisée de « Di Rupo président du PS » sur la suppression des allocations d’insertion pour les jeunes que « Di Rupo Premier ministre » avait décidée, qui sert de révélateur : «  le cœur qui saigne  » d’un Elio, portant toujours les habits du 16 rue de la Loi, est inaudible. Pire, il le démonétise publiquement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par PETITJEAN CHARLES, jeudi 9 juin 2016, 11:01

    En s'inscrivant dans la ligne néo-libérale européenne, le PS -comme tous les partis socialistes socio-démocrates du continent - renie nécessairement les valeurs de la gauche : une économie au service de l'homme, la solidarité, la justice sociale, la gestion équitable des besoins collectifs. Di Rupo ou Tartanpion : le PS ne vit plus que par ses discours et son clientélisme.

  • Posté par Armand Weytsman, jeudi 9 juin 2016, 17:52

    Cher Monsieur, vous avez tout a fait raison, malheureusement. Un changement de Président et de POLITIQUE est URGENT.

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs