Accueil Opinions Chroniques

Frank Vandenbroucke, aussi dur pour le gouvernement que pour les syndicats

A chaque partie du pays, ses gourous. Au nord du pays, c’est Frank Vandenbroucke, ex-président du sp.a, aujourd’hui académique intronisé le week-end dernier par la prestigieuse université d’Amsterdam, qui joue ce rôle. .

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 4 min

En Belgique francophone, quand on est un peu perdu, quand on veut comprendre un enjeu compliqué, ou reprendre son souffle et le fil d’une pensée face aux pressions et critiques déstabilisantes, il y a deux « valises » qui s’imposent. Si la problématique est politique, sociétale ou démocratique, une seule adresse : Vincent de Correbyter, l’ex-directeur du Crisp, aujourd’hui professeur de philosophie à l’ULB. Si le questionnement est macro-économique, un seul recours : Philippe Maystadt, ex-ministre des finances, ex-président de la Banque européenne d’investissement, aujourd’hui retraité. Dans les deux cas, vous ressortez reboosté de la conversation ou de l’interview : vous avez soudain tout mieux compris, vous avez reçu un avis clair et vous êtes lesté de matières à réflexion approfondies. Avec ces deux-là, on n’est pas dans la mousse et la surface, on creuse profond et on pense plus loin que l’opinion du moment.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par DEVOS PIERRE, jeudi 9 juin 2016, 19:33

    C'est exact, à l'époque où il faisait de la politique active,'il n'a pas changé le monde', mais il était déjà respecté par tous. Son parcours professionnel a prouvé qu'il n'était pas obnubilé par le pouvoir et que sa motivation était autre.Il mériterait d'être plus écouté, également et surtout en Wallonie!

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica: Peut-on parler calmement des institutions?

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : la « désinstitutionnalisation » telle que l’entend l’article 19 de la Convention onusienne relative aux droits des personnes handicapées est-elle applicable et souhaitable en toute circonstance ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs