Accueil Belgique Politique

Carl Devos: «Elio Di Rupo aurait dû passer la main»

Alors que la fronde monte au sein du PS contre son président, pour le politologue Elio Di Rupo n’est plus l’homme de la situation.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Au sein du PS, beaucoup de témoignages (tous off the record…) convergent : « En interne, on ne parle plus que de ça ! ». Ça ? La perte d’influence du PS sur le débat politique, qui semble avoir perdu sa capacité à communiquer. et donc à peser.

Résultat : le mécontentement gagne le boulevard de l’Empereur.

Notre enquête dans Le Soir+ : Mécontentement généralisé au PS

Contacté par nos soins, Carl Devos, politologue à l’université de Gand, l’affirme : Elio Di Rupo n’est plus l’homme de la situation du côté de l’opposition francophone. Il aurait dû passer la main après les élections.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Info « Le Soir » Voyages du parlement wallon: les dépenses somptuaires de Marcourt et du greffier

Du 11 au 15 novembre 2021, les deux hommes se sont rendus à l’exposition universelle de Dubaï. Vol en classe business contraire au règlement wallon, hôtel à 542 euros la nuit, guide à plus de 3.000 euros, le coût total du voyage est estimé à 19.000 euros d’après les documents obtenus par « Le Soir ». Et c’est loin d’être le seul voyage...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs