Accueil Opinions

AFSCA: le désamour s’installe

Nouvelle cible de l’AFSCA : la tarte au riz de Verviers. L’agence remet en question son processus de conservation à température ambiante et s’attire de nouveau les foudres des internautes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

AFSCA. Mais quel est donc ce sigle qui cherche encore à nous gâcher la vie ? Non content d’avoir fait fermer l’entreprise de José Munnix, dernier producteur de fromage de Herve au lait cru, voilà qu’elle s’attaque maintenant à la tarte au riz Verviétoise. Née du scandale de la dioxine en 1999, l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire veille à la « prévention des incidents » dans le domaine de l’alimentation. Sa Némésis ? Le lait cru apparemment. L’AFSCA pointe du doigt l’utilisation de lait de vache non-pasteurisé dans la tarte au riz et sa conservation à température ambiante. Pour elle, cela causerait un risque bactérien important.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Eric Lavenne, vendredi 10 juin 2016, 23:42

    Je suis tarte au riz mais aussi autrefois un peu tarte au rhum. Songeons encore au vieux proverbe : Omnibus harmonium, tarte au riz ,tarte au rhum. SVP; laissez ces gens faire leur travail en paix ! A tout vouloir contrôler on finit par tout complexifier et à tout détruire. Un contrôle demeurait possible sans tout ce tralala ultra médiatisé !

  • Posté par Mathieu Colmant, jeudi 9 juin 2016, 14:22

    Je ne comprends pas la levée de bouclier... Les règles disent que ce produit devrait être conservé au frigo, l'AFSCA commande une étude pour pouvoir vérifier ce que les artisans proclament. Elle aurait pu simplement se retrancher derrière les règles et ennuyer tout le monde, ce qu'elle ne fait pas. Pour une fois, je soutiens l'idée. Quant au fromage de Herve, rappelons qu'il y avait bien danger, puisqu'il y avait présence de Listeria. Une désinfection de l'atelier aurait suffi

Aussi en Opinions

Carte blanche Nous soutenons #JusticeForShireen

Pedro Almodovar, Susan Sarandon, Tilda Swinton, Mark Ruffalo, Eric Cantona, Miriam Margolyes, Jim Jarmusch, Naomi Klein, Peter Gabriel et plus d’une centaine d’autres personnalités du monde culturel de différents pays demandent « des mesures significatives pour que les responsables de l’exécution de Shireen Abu Akleh et de tous les autres civils palestiniens rendent des comptes ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs