Accueil Culture Cinéma

James Wan: «Le public aime toujours avoir la frousse»

Après la parenthèse « Fast and furious 7 », 5e plus gros succès au box-office mondial, James Wan (« Saw », « Dead Silence », « Insidious ») revient avec « The Conjuring 2 » à son genre de prédilection : le film d’horreur

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Doué, James Wan l’est assurément. Déboulant de nulle part en 2004 avec Saw, Wan ne laisse personne indifférent tant son premier coup d’essai multiplie les points de vue allant du brillant huis clos au film d’horreur à la violence gratuite, en passant par la série B cultissime. Malin, James Wan l’est tout autant. Son Conjuring, sorti en 2013, rapporte 316 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de départ de 20 millions. Pas étonnant de le retrouver très bientôt aux commandes d’Aquaman, l’adaptation du superhéros et roi de l’Atlantis de l’écurie DC Comics (Batman, Superman…) pour une sortie en 2016. Mais, pour l’heure (mercredi 1er juin, 11 heures et quelques), son apparition dans cette suite d’un hôtel londonien fait l’effet d’une mini-tornade. Wan déborde d’énergie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs