Accueil Société

Les universités veulent tirer les prix du marché vers le bas

En Fédération Wallonie-Bruxelles, les logements universitaires oscillent entre 250 et 390 euros toutes charges comprises. Rares sont les universités francophones à s’allier au privé pour fournir des logements à leurs étudiants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Dans le marché juteux des logements étudiants, les universités jouent souvent le rôle de régulateur. En appliquant un prix inférieur à celui du marché, elles entendent bien limiter les abus et fournir aux étudiants un tarif raisonnable. « Il y a, en permanence, des programmes de construction de nouveaux logements afin de jouer le rôle de régulateur de prix », souligne Isabelle Decoster, porte-parole de l’UCLouvain. Avec 5.750 logements sur ses différents sites, l’UCLouvain détient le plus grand parc immobilier d’Europe. Rien qu’à Louvain-la-Neuve, l’université fournit la moitié des logements disponibles à un loyer moyen de 300 euros toutes charges comprises. « Les tarifs oscillent entre 250 et 350 euros pour les logements les plus neufs ou les studios. Ces prix n’ont pas augmenté avec l’inflation. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs