Accueil Société Régions Wallonie

Des personnes autistes manifestent pour leurs droits à Liège

Manifestation de personnes autistes à Liège contre l’arrêt des diagnostics du trouble du spectre de l’autisme chez l’adulte.

Temps de lecture: 2 min

Une première manifestation de personnes autistes a eu lieu jeudi, à Liège, afin d’exprimer leurs craintes et défendre leurs droits face à l’arrêt des diagnostics du trouble du spectre de l’autisme chez l’adulte par le Centre de Ressources Autisme de Liège (CRAL).

Chapeautée par trois organismes (plateforme citoyenne Dialogue Unicité-Diversité, ASBL Atypical Intelligences et ASBL Autisme-en-action), la manifestation s’est tenue au rond-point Marcel Florkin menant au CHU du Sart-Tilman. De manière silencieuse, exprimant ainsi le fait d’être réduits au silence, les participants et participantes ont exprimé leur mécontentement et leurs craintes en affichant divers messages sur des banderoles et cartons.

Ce qui a déclenché leur action ?

La décision de stopper les diagnostics au-delà de 21 ans par le Centre de Ressources Autisme de Liège, le seul reconnu et disposant d’une équipe pluridisciplinaire en Wallonie, pour la détection de l’autisme chez l’adulte sans déficience intellectuelle.

« Le CRAL est face à 1.000 demandes, ne réalise qu’une cinquantaine de diagnostics par an et a une liste d’attente de 16 ans », souligne Flora Arrabito, pour le mouvement citoyen Autisme-en-action. « La demande de personnes en souffrance est forte, beaucoup sont en dépression et burn-out, et au lieu de renforcer les moyens à ce niveau, on arrête pour les adultes en disant qu’il n’y a pas de subsides », dénonce-t-elle. « L’autisme peut évoluer, notamment selon l’âge, mais ne disparaît pas à 21 ans? Un enfant autiste est un adulte autiste en devenir, si bien que la prise en charge et le suivi doivent se poursuivre durant toute une vie selon les besoins spécifiques de chacun », plaide-t-elle.

L’ASBL Atypical Intelligences émet également des craintes vis-à-vis d’enfants « qui passent entre les mailles du filet» et qui ne sont finalement diagnostiqués qu’à l’âge adulte. Des cas de figure qui risquent, dès lors, de ne jamais être détectés «avec les souffrances que cela implique ».

search

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo