Accueil Opinions

Audrey Millet: «L’histoire du maillot de bain est politique»

A travers le maillot de bain, la chercheuse Audrey Millet raconte l’histoire de l’émancipation féminine, du rapport à l’eau et à l’hygiène, dans son essai « Les dessous du maillot de bain ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 6 min

Fleurant bon le monoï, les coquillages et crustacés, l’essai d’Audrey Millet Les dessous du maillot de bain, publié chez Les Pérégrines, nous plonge dans l’histoire du genre et du rapport au corps à travers l’histoire du maillot de bain. Des chants des sirènes au burkini, en passant par la démocratisation de la baignade et le développement d’une nouvelle industrie, l’historienne et ancienne styliste démontre les enjeux de pouvoir autour de ce bout de tissu : invisibilisées, les femmes se libèrent progressivement, pour mieux subir les injonctions au “summer body”.

Avant de se baigner, encore faut-il apprivoiser l’eau. Quels rapports à l’eau les humains ont-ils entretenu ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Marsick Jacques, jeudi 16 juin 2022, 5:17

    Je suis un homme et pas tout jeune ! Mais j’ai vécu ces belles années de l’après guerre où les femmes vont se libérer du joug masculin même s’il reste encore beaucoup à faire. Quand je me suis marié en 1965 mon épouse a pris cette pilule qui libéra les femmes pour ne plus craindre une grossesse non désirée. Et c’est le curé de notre paroisse qui avait invité un médecin lors de la préparation au mariage qui nous prescrivit cette pilule libératrice ! Le bikini fut suivi du monokini dans les années 70 ! Que du bonheur pour mon épouse ! Puis hélas je vois une régression affligeante aujourd’hui. Bien sûr l’avortement contesté même chez nous en France ! Le recul de l’éducation sexuelle dans nos écoles et l’ignorance de trop de jeunes filles et garçons de tout ce qui touche au sexe… Inquiétant ! Poids des religions, conservatisme, peur des mâles qui voient leurs pouvoirs contestés ? Tout cela à la fois ? Sans doute… C’est grave, docteur !

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs