Accueil Monde France

Législatives françaises: entre Macron et Mélenchon, l’épilogue d’un duel électrique

Dimanche, le deuxième tour des législatives françaises sera décisif. En dramatisant l’enjeu, Emmanuel Macron espère encore décrocher sur le fil une majorité absolue. Mais ce n’est pas gagné.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

C’est l’épilogue d’une longue séquence électorale entamée depuis début avril avec la présidentielle. Ce dimanche, les 48 millions d’électeurs de l’Hexagone ont rendez-vous pour le deuxième tour des législatives, qui apparaît comme le dernier des quatre rounds. Le mot n’est pas usurpé tant la campagne, dans sa dernière ligne droite, a ressemblé à un match de boxe. Avec sur le ring, deux hommes qui ne sont pourtant pas eux-mêmes candidats pour un fauteuil dans l’hémicycle : le président réélu Emmanuel Macron et le député « Insoumis » sortant, Jean-Luc Mélenchon.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par BEECKMAN Marc, lundi 20 juin 2022, 10:45

    @Dr Mi, @Dubois Raymond - Lorsque Melenchon dit la "république c'est moi", il a tout à fait raison ! car il est alors, élu député de la nation par le suffrage universel, (les policiers n’ont eux, reçu aucuns mandats des élécteurs donc de la Nation), il représente donc la nation soit en France la république. Que je sache il n'a jamais appelé à la haine de la police qu’il reconnait être d’utilité public. Mais il critique des policiers, pour les méthodes qu’ils utilisent, bastonnages, gazages, delits de facies (pourquoi un jeune arabe a 10 fois plus de chance de se faire controler qu’un blanc délavé). Les Policiers sont nécessaires au maintien de l’ordre mais toutes arrestations ou opérations de police doit se faire dans le respect de tous et le droit de chacun. Des policiers qui viennent en perquisitions chez vous, même s’ils sont mandatés par un juge n’ont pas a vous bousculé. Peut on en démocratie accepter l’assinat du métro Charonne ou plus près de nous le gazage et la bastonnade sans dicernement du stade de france. Ne jamais remettre en cause certains comportements c’est les accepter. Si nous devons être reconnaissant aux policiers de mettre en danger leur vie pour nous protéger il ne s’agit pas au nom de ce risque d’accepter toutes les forfaitures commises par des flics ripoux!

  • Posté par Delpierre Bernard, lundi 20 juin 2022, 11:55

    L'assassinat au métro Charonne, faut-il vous le rappeler, le fut sous l'autorité de Papon curieusement titulaire de la fonction de préfet de police sous le septennat du grand Charles alors qu'il devait à cette époque être connu pour son passé plus que douteux sous l'occupation...Ce curieux mélange des genres en France a été réitéré sous Mitterrand dont l'amitié avec Bousquet s'est inopinément éteinte à la veille du procès de ce dernier, en effet comme toujours un patriote !!!! est apparu au dernier moment pour faire taire (il valait mieux en effet) ce grand collaborateur de la Gestapo.

  • Posté par D Marc, dimanche 19 juin 2022, 7:57

    La France n'applique pas la proportionnalité ce qui fait que les "alliances" se font avant l'élection. "Ensemble" et "Nupes" ne sont que des regroupements de groupes politiques qui n'ont plus aucun poids, pris individuellement. Le risque de cette manipulation est de voir ces accords d'opportunité se défaire au moment des décisions à l'Assemblée.

  • Posté par eric biltiau, samedi 18 juin 2022, 21:40

    Bizarre qu'on ne parle jamais d'extrémiste gauchiste quand on parle de Mélenchon..... Par contre, si c'était quelqu'un de la droite, les journaleux ne se priveraient pas d'écrire extrême droite.....

  • Posté par Dubois Raymond, dimanche 19 juin 2022, 19:00

    Monsieur BEEKMAN ... je suis étonné que vous n'ayez pas ECOUTE ET ENTENDU les discours de haine envers ceux qui essayent de maintenir l'ordre en FRANCE -

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs