Accueil Sports Autres sports Voile

Voile: Denis Van Weynberg contraint à l’abandon à la Vendée-Arctique, «une grande expérience»

Blessé, contraint à l’abandon, et bloqué en Islande, le skipper de « Laboratoires de Biarritz » retient tout le positif accumulé pendant une impitoyable première course qualificative pour le Vendée Globe 2024.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’homme est touché, mais le moral est toujours bon. Quand nous avons pu contacter Denis Van Weynbergh, dimanche en fin d’après-midi, il avait amarré son Imoca 60 depuis quelques heures dans le petit bled au nom imprononçable de Vikurgerôi, non loin de Faskruôsfjörôur, à l’est de l’Islande. Là, le skipper de « Laboratoires de Biarritz » a retrouvé son homologue japonais, Kojiro Shiraishi (DMG Mori Global One), 20e et dernier classé de la « Vendée Arctique », une course qualificative pour le prochain Vendée Globe (2024) à ce point chahutée, que ses organisateurs ont décidé de la raccourcir puis de l’arrêter carrément, vendredi soir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Voile

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs