Accueil La Une Culture

«Adele n’est pas dans le music business, elle est dans l’Adele business»

19 millions d’exemplaires vendus. Des chiffres colossaux pour l’époque. Plongée dans la stratégie marketing d’Adele.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 3 min

Fin novembre, alors que 25 venait de sortir en magasins, mais pas sur les plateformes streaming, une publication spécialisée notait : « Adele n’est pas dans le music business, elle est dans l’Adele business  ». Comprendre, elle fait ce qu’elle veut, peut tout se permettre. Et à raison. Les chiffres de ventes, dès la première semaine, étaient monstrueux : album le plus rapidement vendu en Grande-Bretagne (plus de 800.000 exemplaires en une semaine, battant le record détenu par Oasis) ; album le plus rapidement vendu du XXIe siècle aux Etats-Unis (2,3 millions d’exemplaires en trois jours), la chanteuse explosait tous les records.

Aujourd’hui, il s’est écoulé plus de 19 millions d’exemplaires de 25, des chiffres pas vus depuis… euh, 21 et ses 31 millions de copies écoulées. En clair, Adele est au-dessus de toute concurrence et sa stratégie de vente en gros est une affaire rondement menée. Et pensée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs