Accueil Société

Le covid a fait exploser la demande d’antidépresseurs

Alors que le nombre de délivrances des médicaments est resté globalement stable et a même diminué dans la population depuis 2019 et même 2018, les Mutualités Libres ont enregistré une hausse des prescriptions chez les 19-24 ans durant les confinements.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 4 min

A côté des séquelles physiques, le covid a profondément touché la santé mentale de la population, en particulier des plus jeunes. Le constat est partagé sur le plan international par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui vient d’appeler à une transformation profonde de la prise en charge des plus fragiles tandis que l’Unicef (Fonds des Nations unies pour l’enfance) a fait le calcul : en Belgique, un jeune sur six souffre de troubles mentaux. L’Institut de Santé publique Sciensano a lui aussi fait état de cette réalité tout au long de la pandémie par l’intermédiaire de questionnaires en ligne mais on manquait jusqu’ici de données chiffrées pour objectiver le problème. Grâce à l’analyse des données de ses membres – 2,2 millions de personnes en Belgique – les Mutualités Libres nous livrent une cartographie inédite de la santé mentale en Belgique entre 2018 et 2020 et plus précisément sur 2020, année de chamboulement pandémique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par collin liliane, jeudi 23 juin 2022, 9:54

    Les antidépresseurs sont une cochonnerie qu'il faut éviter de commencer à prendre sous peine de ne plus pouvoir s'en passer. Toute vie a des moments difficiles et se réfugier dans un brouillard médicamenteux est un réflexe à court terme qui démolit plus qu'il ne construit, surtout quand on a entre 19 et 24 ans. Si on a déjà à cet âge recours à la pharmacopée et/ou à la fumette pour camoufler les inévitables difficultés plutôt que d'apprendre à les affronter, on est mal barré pour le reste de son existence. L'éducation Dolto - surtout pas de frustrations!- aurait-elle fait de nos enfants des êtres d'une inquiétante fragilité?

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 24 juin 2022, 11:58

    Madame Collin Liliane ; je vais juste me permettre de confirmer votre conclusion sur Herr Staquet : "encore une intervention inutile. Comme d'habitude". RAS .

  • Posté par collin liliane, jeudi 23 juin 2022, 14:15

    @Staquet Jean-Marie Toutes les découvertes scientifiques ne sont pas forcément toujours bonnes à a appliquer à tout moment ou dans toutes circonstances et ce n'est pas être anti-science que de le constater; les Ukrainiens ont raison de se battre pour une liberté que veut anéantir le totalitarisme russe; je suis du genre à dire aux dépressifs de se méfier d'un produit qui conduit à de redoutables assuétudes et qu'il existe d'autres moyens que médicamenteux pour affronter les problèmes de l'existence; quant à « l’éducation Dolto », j'ai bien évidemment lu ses livres (et bien d'autres sur le même sujet), ce que vous n'avez certainement pas fait. Conclusion: encore une intervention inutile. Comme d'habitude.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 23 juin 2022, 11:06

    Eh bin… vous qui revenez à la célébration des « découvertes » scientifiques après un passage dans le Camp du Bien en catégorie Ukraine, voilà du magnifique et du délicieux en matière d’anti-science. Vous êtes du genre à dire aux dépressifs « il faut savoir se prendre en main » ou aux alcooliques « qu’il faut connaître ses limites »? Quant à « l’éducation Dolto », vous avez lu les livres ou vous lâchez ça comme ça?

  • Posté par massacry olivier, jeudi 23 juin 2022, 9:30

    Voila c'est démontré les anti sont des êtres plus que sensibles, de grand anxieux, en mal de vivre, quelques mesures et les voila en dépressions. ( https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-le-lien-entre-l-anxiete-et-la-croyance-dans-des-theories-complotistes-devoile_164132?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1655132680-1).Pour les autres les causes sont multiples, décès de proches, vivre avec la maladie et ses conséquences, voir pour soi ou un proche des soins important reportés, continuer de souffrir.....bref des cacahuètes face à l'affront d'un cst pour ce faire un ciné-popcorn.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs