Accueil Économie Entreprises

Grèves chez Brussels Airlines et Ryanair: les raisons du blocage

Deux grèves de trois jours s’entremêlent dans le ciel belge. Avec des points communs mais aussi beaucoup de différences.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Ça commence de manière tendue ! L’appel à la grève lancé par les syndicats pour pilotes et personnel de cabine (hôtesses et stewards) chez Brussels Airlines débute ce jeudi. Une manifestation est prévue tôt matin à l’un des accès des équipages dans l’aéroport. La CNE a déposé une plainte à l’Inspection sociale pour entrave au droit de grève. Elle estime qu’intentionnellement, la compagnie avait mis des équipages qui avaient déclaré leur intention de participer à la grève sur des vols longs courriers, les empêchant ainsi d’être présents ce jeudi. Le syndicat s’y est opposé, argumentant que le droit de grève intègre celui d’y participer, donc d’être présent lors du jour de non-travail. Les équipages auraient été transférés vers des vols « tardifs », qui rentreront tard la nuit de mercredi à jeudi et pour lesquels ce sera plus pénible de participer aux manifestations dès potron-minet.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs