Accueil Culture Cinéma

Bertrand Tavernier: «La cinéphilie se modifie, mais ne meurt pas»

Bertrand Tavernier est un cinéaste cinéphile. S’il déplore le dédain avec lequel le patrimoine cinématographique est traité à la télévision, il demeure confiant : il y a un public qui est prêt à « aller chercher des films ».

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 6 min

Il y a quinze jours, la classe des Lettres et des Sciences morales et politiques de l’Académie royale de Belgique décernait son Prix 2016 à Bertrand Tavernier. C’est autant le réalisateur de Coup de torchon ou de Quai d’Orsay qui était mis à l’honneur que le cinéphile passionné, auteur d’ouvrages de référence sur le patrimoine cinématographique – comme l’indispensable 50 ans de cinéma américain, rédigé avec Jean-Pierre Coursodon, ou le tout récent Voyage à travers le cinéma français, un documentaire de 3h15 projeté au festival de Cannes – ainsi que d’innombrables commentaires érudits et passionnants, offerts en « bonus » de classiques réédités en DVD.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs