Accueil Société Régions Bruxelles

Fusillades à Molenbeek: la ministre de l’Intérieur s’engage «à tout faire pour renforcer les effectifs policiers»

Suite aux récentes fusillades à Molenbeek, la bourgmestre Catherine Moureaux s’est entretenue ce jeudi matin avec Annelies Verlinden.

Temps de lecture: 2 min

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) étudiera la demande d’affectation, dans l’urgence, de 20 policiers supplémentaires que lui a soumise jeudi matin la bourgmestre de la commune de Molenbeek-Saint-Jean, Catherine Moureaux, ont indiqué les deux femmes, à l’issue d’un long entretien au cabinet de la première.

Au terme de cette réunion de deux heures consacrée à la répétition de coups de feu liés au trafic de drogue dans cette commune de l’ouest de la capitale, la ministre de l’Intérieur s’est engagée à « tout faire pour renforcer les effectifs policiers, également à Molenbeek ».

Catherine Moureaux s’est montrée plutôt satisfaite du climat de la réunion : « je pense que la ministre perçoit l’urgence de la situation », a-t-elle commenté. La bourgmestre était venue avec trois demandes : l’arrivée immédiate de 20 policiers supplémentaires, un engagement sur la pérennité du plan canal (ndlr : qui prévoit la mise à disposition de policiers supplémentaires sur une zone bien plus vaste que Molenbeek) tant qu’il n’y a pas de mesure plus structurelle pour améliorer l’encadrement policier à Bruxelles ; et la prise en compte de Bruxelles dans le top des priorités, dans le contexte de l’affectation des 60 millions de moyens budgétaires fédéraux supplémentaires à la sécurité.

L’objectif d’une coordination à différents niveaux de pouvoir

« Nous avons pu échanger sans langue de bois. Le problème dépasse le cadre de la commune, de la Région et du pays », a commenté la bourgmestre.

« Nous avons déjà mis plus de moyens policiers à disposition depuis le début de la législature. S’il y en a d’autres, il y en aura à Molenbeek également » a embrayé la ministre de l’Intérieur.

Mme Verlinden a également plaidé pour une concertation sur le plan de la prévention avec les autorités compétentes, y compris avec le ministre-président bruxellois, chargé de coordonner la sécurité et de la prévention à Bruxelles.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par eric biltiau, jeudi 23 juin 2022, 17:08

    Comment veut-on ou peut-on avoir quelque chose de structurel à Bruxelles quand on voit que le parlement bruxellois n'est plus capable de faire respecter les us et coutumes BELGES tant au niveau de la laïcité, de la tenue vestimentaire qui devrait être neutre dans l'espace public ainsi que sur le respect du bien-être animal. Quand on veut venir dans un pays NON musulman, on respecte ses coutumes SANS vouloir imposer les siennes.

  • Posté par massacry olivier, jeudi 23 juin 2022, 20:58

    Ah c'est nouveau, c'était donc dans nos us et coutumes, dans nos traditions le respect du bien être animal, l'étourdissement avant abattage était dans la loi, y 'a eu un changement , c'est bien ça ?

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 23 juin 2022, 15:31

    La Moureaux récolte le merveilleuse gestion de son paternel qui se résume à : tous pour les bougnouls rien pour les belges !! Quand à la propreté publique, parlons d'autre chose sinon nous va encore se fâcher !!!

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, jeudi 23 juin 2022, 14:19

    A quoi bon renforcer la police si derrière une justice laxiste au point d’en être criminelle relâche la racaille endéans l’heure?

  • Posté par eric biltiau, jeudi 23 juin 2022, 16:55

    cqfd

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo