Accueil Société

Coronavirus: pourquoi la Belgique ne prend pas de mesures contre le variant BA.5

Malgré la nouvelle vague de contaminations et les symptômes plus sévères, politiques et experts gardent leur sang-froid. Les personnes les plus vulnérables vont toutefois être à nouveau invitées à se protéger via le masque FFP2 ou un booster du vaccin.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

L’envolée des contaminations liées à la présence du variant BA.5 en Belgique depuis quelques jours ne provoque pas de panique auprès des autorités. Un nouveau rapport du Risk Assessment Group (RAG), l’organe chargé d’évaluer la menace sanitaire, est arrivé sur le bureau du ministre fédéral de la Santé, Franck Vandenbroucke (Vooruit). Il servira de base de discussion ce vendredi à une réunion préparatoire de la prochaine CIM Santé (l’organe de décision qui rassemble tous les ministres compétents en cette matière).

La discussion ne devrait toutefois pas déboucher sur la prise de nouvelles mesures comme le confirme Steven Van Gucht, virologue et membre du RAG : « L’expérience que vient de vivre le Portugal avec BA.5 semble indiquer que la vague baissera rapidement, sans saturer les services de soins. On s’inquiète tout de même pour les personnes à risques, âgées avec des comorbidités ou immunodéprimées. Ce sont elles que l’on voit revenir dans les hôpitaux. Il faut les protéger. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

33 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 29 juin 2022, 18:25

    Incurable? Indécrottable? Inénarrable? Inintelligent? Intégriste? Inconscient? Insupportable? Innocent? Insensible? Infection? Injustifiable? Non, simplement imbécile, et tout le reste en plus.

  • Posté par Ernotte Sébastien, mercredi 29 juin 2022, 9:52

    Que les affolés fassent ce qu ils veulent avec leur santé, masques, doses a répétition si ils veulent, nous les payons pour eux, mais foutez la paix aux moins de 65 qui ne sont pas concernés par cette virose.

  • Posté par Romberg Erwin, mercredi 29 juin 2022, 14:45

    M. Ernotte, les personnes à risques ne sont pas toutes très âgées, certaines travaillent encore malgré les risques et paient autant que vous, les personnes âgées qui ont travaillé toute leur vie ont cotisé, ils ont déjà payé. J'ai bien compris, la maladie grave pend au nez de tout le monde, le vôtre y compris, et si vous avez de la chance, vous serez vieux un jour. Notre sécurité sociale est basée sur la solidarité. Un jour, d'autres paieront pour vous. Mais on peut, pour vous épargner toutes ces dépenses abusives, liquider tous ces gens une fois pour toutes. C'est un choix de société. Choix qui risque bien un jour de se retourner contre vous. Nos aînés et nos malades ne méritent pas autant de mépris, merci de les laisser en paix, ils ne vous ont rien fait.

  • Posté par Ernotte Sébastien, mercredi 29 juin 2022, 13:36

    Et oui en effet, on peut lire dans la presse et sur ce forum encore quelques extrémistes ultravax. Les derniers qui ne lisent pas les chiffres Sciensano (jamais eu aucune réduction du risque d infection, et a ce jour, quel que soit le nombre de dose, plus aucune protection contre les formes graves, voir bulletins épidémiologiques hebdomadaires de sciensano, pages 24 a 28)

  • Posté par Ernotte Sébastien, mercredi 29 juin 2022, 13:33

    De rien Erwin, vous n avez pas compris, c est les multiples doses que je paie aux personnes a risque, aux carencés en vitamine D, et aux affolés. Pas les masques, n exagerons pas.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs