Accueil Monde Union européenne

Duel au sommet pour entériner l’accord avec Ottawa?

La Commission européenne va-t-elle proposer de snober les Parlements natinaux pour la ratification du Ceta, l’accord de libre-échange négocié avec le Canada ? Cela couperait le pied aux critiques, qui montent dans une frange significative de l’opinion et des élus, contre ces accords commerciaux jugés par ceux-là taillés sur mesure pour le « big business ». Mais la plupart des Etats membres ont jusqu’ici exigé de donner également la parole aux Parlements nationaux ! Clash en perspective ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Un « clash » va-t-il éclater entre la Commission européenne et les Etats membres de l’Union européenne ? Une grande explication se profile, en tout cas, pour fixer qui doit avoir le dernier mot pour conclure des accords de libre-échange commerciaux : les gouvernements et le Parlement européen seulement, ou aussi les Parlements nationaux ?

L’enjeu, dans l’immédiat, porte sur l’entrée en vigueur du Ceta, le grand « deal » négocié avec le Canada. Mais le résultat du bras-de-fer potentiel sur cet accord sera déterminant pour l’avenir de l’ensemble de la politique commerciale européenne. Et, notamment, pour le sort réservé au fameux TTIP en cours de négociation avec les Etats-Unis, ou l’Accord sur le commerce des services, que l’UE tente de convenir avec 22 partenaires… « Si le Ceta ne passe pas, on peut fermer la boutique », dit une source européenne proche de la négociation avec Ottawa.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Eric Lavenne, dimanche 12 juin 2016, 10:04

    Toute réaction ,au présent étant devenue TARDIVE

  • Posté par Eric Lavenne, samedi 11 juin 2016, 13:23

    "se faire snober :[ non peut-être] ;le comble étant "le doute simulé".. pour le TTIP itou; sauf si les EU se sentent lassés;. ce qui entre parenthèses pourrait nous être cette fois économiquement surtout dommageable . Bref en ce domaine, il n'existe plus de sotte décision ou de sots votes.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs