Accueil

«Ce n’est pas encore dans les mœurs en Belgique»

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 2 min

Depuis 2015, Eric Bodeux, assureur de profession mais, en complément, éleveur de moutons de race belge traditionnelle, possède des chiens de protection des troupeaux, à Aywaille. Mais pour l’heure, il s’agit de protection contre… l’homme, c’est-à-dire les voleurs : « Je me suis fait voler jusqu’à 20 agneaux. Depuis, c’est fini. C’est très dissuasif ! »

Ses 4 bergers Maremme et Abruzzes ont en effet de quoi faire réfléchir : « Ce sont des chiens très intelligents et affectueux, avec les moutons mais aussi avec des vaches ou même des poules ! Les moutons, c’est leur famille 24h sur 24. Si des amis viennent voir le troupeau avec moi, il n’y a aucun souci. S’ils y vont seuls, c’est autre chose ! Ils sont affectueux, mais féroces si besoin. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs