Accueil Société Régions Wallonie

Wallonie: du changement pour les futurs propriétaires d’animaux de compagnie

Les particuliers devront, dès le 1er juillet, être en possession d’un permis avant d’acquérir un animal de compagnie en Wallonie.

Temps de lecture: 2 min

Les particuliers souhaitant acquérir un animal en Wallonie auront jusqu’au 1er octobre pour prouver qu’elles n’ont pas été déchues du permis de détention nécessaire à partir du 1er juillet, a annoncé vendredi Céline Tellier (Ecolo), la ministre wallonne du Bien-être animal.

Le permis sera bien demandé à toute personne qui souhaite acquérir un animal auprès d’un commerce, d’un refuge ou d’un élevage à partir du 1er juillet. Toutefois, la période d’adaptation a été décidée afin que la mise en œuvre de cette réforme puisse se dérouler dans les meilleures conditions. Jusqu’au 30 septembre, si une personne se présente sans permis, elle pourra donc tout de même acquérir l’animal souhaité.

Preuve souhaitée pour les acquéreurs

Des conditions ont toutefois été définies. L’acquéreur devra apporter la preuve qu’il n’a pas été déchu du droit de détenir un animal au plus tard le 1er octobre. Les commerces, refuges et élevages ont eux l’obligation d’informer les candidats acquéreurs de l’obligation de transmission de l’extrait, délivré par les administrations communales, en portant à leur connaissance l’information officielle présentée par la Région wallonne sur son site web.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Visiteur, mardi 28 juin 2022, 14:35

    Permis gratuit, cela va sans dire ...

  • Posté par Dr Mi, lundi 27 juin 2022, 11:09

    Excellente mesure ! Il était temps. Quand on voit le nombre de personnes qui maltraitent leurs animaux. Et dernier exemple en date, ceux qui ont été chercher un chien pour sortir de chez eux lors du confinement et qui après l'ont abandonné ! Aberrant, il faut donc mettre en place ce genre de permis. C'est malheureux mais il n'y a pas d'autre choix !

  • Posté par Lefèvre Philippe, vendredi 24 juin 2022, 18:02

    Les Nazis en Allemagne ont été les premiers en Europe à établir des lois pour le bien-être animal. Cela peut sembler curieux et pourtant ce ne l'est pas. Cet amour immodéré pour les animaux (qu'il faut cependant respecter sans oublier les végétaux) est synonyme hélas de haine des humains. Je vous invite à lire à ce propos le livre de J-P Digard, "L'animalisme est un anti-humanisme".

  • Posté par Dr Mi, lundi 27 juin 2022, 12:26

    “On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux” – Gandhi

  • Posté par De Kegel André, vendredi 24 juin 2022, 17:12

    La folie dictatoriale des écolos...

Plus de commentaires

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo