Accueil Culture Livres

Les femmes du «New Yorker»

Le magazine américain a imposé les noms de Lillian Ross et de Jia Tolentino, que nous pouvons lire en traduction. Lisez le premier chapitre de « Jeux de miroirs » de Jia Tolentino.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis 1925, The New Yorker attire les grandes signatures et en impose d’autres, parmi lesquelles deux femmes journalistes, dont des ouvrages viennent d’être traduits, ne sont pas les moindres. Toujours sur la brèche, de Lillian Ross (1918-2017), rassemble des récits publiés de 1945 à 2005 – une remarquable longévité qui ne se traduit par aucune faiblesse. Jeux de miroirs, de Jia Tolentino, est un recueil d’essais écrits spécifiquement pour ce livre mais, comme l’explique l’autrice, « plusieurs d’entre eux ont influencé mon travail au New Yorker, et inversement. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs