Accueil Société

Récit de vie: la mémoire familiale se réinvente

Le recours à des écrivains-biographes s’est démocratisé. De plus en plus de gens souhaitent aujourd’hui livrer la trace d’une vie, ou d’un événement dont ils ont été acteurs. Loin de l’instantanéité. Avec des photos et même des extraits sonores.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 6 min

Le héros n’est pas celui qui se précipite dans une belle mort : c’est celui qui se compose une belle vie. »

L’écrivain français Jean Giono a, dans ses romans, dépeint la condition de l’homme dans le monde mais avait-il prévu, cinquante ans après sa mort, qu’il y aurait aujourd’hui autant de personnes qui souhaitent écrire leur propre histoire afin qu’elle se perpétue dans la mémoire familiale ? On assiste, en effet, à un recours plus important à des écrivains biographes qui pour laisser une trace, qui pour se mettre en accord avec soi-même. Au point que les techniques de transmission ne cessent de s’améliorer comme l’apparition récente de traces sonores qui viennent magnifier un texte pour toucher davantage le cercle d’une famille.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs