Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: une intervention policière fait polémique

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Une interpellation effectuée ce mercredi par la police de la zone de Bruxelles-Midi devant l’hôpital Sainte-Anne Saint-Rémi, à Anderlecht, donne lieu à deux interprétations. D’une part, l’épouse de Grégory, un Belgo-Congolais de 41 ans, parle d’arrestation arbitraire « sur fond de racisme » ; d’autre part, la police évoque « une rébellion » et « des collègues blessés, ce qui justifie la présentation de la personne devant un juge d’instruction ». Selon le récit de l’épouse de Grégory, ce dernier est venu la chercher à la sortie de son travail, rue Haute. A hauteur des abattoirs d’Anderlecht, la police intervient pour signaler que la petite fille du couple n’est pas bien attachée. Devant la réponse du père de famille, la police décide d’effectuer un contrôle. C’est alors que les versions divergent. Là où le père de famille justifie son besoin de marcher pour prendre l’air, la police parle d’une rébellion. Quant aux coups qui auraient blessé un policier à l’arcade sourcilière, l’épouse de Grégory affirme que le policier serait tombé.

« Au moment de procéder au contrôle », explique Sarah Frederickx, porte-parole de la zone de police Midi, « le conducteur a eu une attitude agressive. Il est sorti de son véhicule et a commencé à crier au racisme. Il est ensuite parti vers l’entrée de l’hôpital. Lorsqu’il est revenu vers les policiers, il ne s’est pas laissé contrôler et a fini par porter un coup à l’arcade d’un des collègues. Le suspect, blessé au bras, a directement été pris en charge par le personnel soignant, ainsi que les collègues. » L’homme a été déféré au parquet et sera présenté à un juge d’instruction. Sa famille a d’ores et déjà annoncé qu’elle va déposer plainte auprès du comité P pour violence policière.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Hell Dé, samedi 25 juin 2022, 17:48

    Aux Etats-Unis, eeuuhhhh non, je ne vais rien dire, ce serait encore mal interprété ...

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 25 juin 2022, 14:15

    Courage aux policiers.

  • Posté par Mauer Marc, samedi 25 juin 2022, 8:37

    C’est marrant : je reste d’une confiance indéfectible dans nos policiers. J’aimerais que l’on me montre où et quand des policiers se seraient acharnés sur un quidam poli et docile, coopérant avec eux lors d’un contrôle. Délit de sale gueule ? Oui, bien sûr cela existe. Bien que bon belge blanc, j’en ai souffert dans les années 80, alors que, musicien professionnel, je gagnais très bien ma vie, et que je me faisais contrôler très régulièrement, car les policiers doivent être physionomistes, et identifier à l’œil ce qui peut paraître suspect. Et dans mon cas, c’était l’association entre une coiffure rock (cheveux longs, décolorés, permanentés), une garde robe hasardeuse, et une bm dont manifestement tout le monde se demandait d’où elle venait. J’ai toujours choisi d’obtempérer, de répondre poliment, même si parfois j’exprimais mon agacement. Je me souviens de la réponse logique d’un policier : « si on vous la vole, vous serez content qu’on vous la retrouve ».

  • Posté par collin liliane, samedi 25 juin 2022, 1:03

    "Là où le père de famille justifie son besoin de marcher pour prendre l’air..." Drôle tellement c'est absurde. Aussi absurde que cette manière de crier systématiquement au racisme ....

  • Posté par meyer jean, vendredi 24 juin 2022, 23:07

    Quand on est arrêté on demande, j"ustifie son besoin de marcher pour prendre l’air" est ridicule

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo