Accueil Opinions Éditos

Révocation du droit à l’avortement: la rage, la colère, la peur

En mettant à bas l’arrêt Roe Vs Wade, la Cour suprême américaine révoque le droit à l’avortement et laisse les Etats libres d’interdire l’IVG. C’est un cataclysme pour les libertés individuelles, c’est une honte pour les Etats-Unis.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

C’est un tsunami pour les femmes, c’est un cataclysme pour les libertés individuelles, c’est une honte pour les Etats-Unis et c’est un tremblement de terre pour le monde. Que ce spectaculaire retour en arrière soit porté par « la » plus grande nation démocratique prive des mots pour dire l’atterrement.

En mettant à bas l’arrêt Roe Vs Wade, la Cour suprême américaine révoque le droit à l’avortement et laisse les Etats libres d’interdire l’IVG. Voilà donc les femmes ramenées 50 ans en arrière, voilà des milliers de combats annihilés, voilà le terrible triomphe de la droite religieuse conservatrice – qui ne devrait pas arrêter là sa marche en arrière. « Il est temps de rendre la question de l’avortement aux représentants du peuple », justifie un des six juges conservateurs. Hélas, on sait trop ce qu’il en est, lorsque le droit à disposer du corps des femmes est réservé aux politiques et aux idéologues.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par Klein Alain, dimanche 26 juin 2022, 14:44

    @Messieurs Chalet, Naeije et Jean Luc. J'ai lu et relu avec un vif intérêt vos commentaires respectifs, très bien argumentés et concordants sur le plan du Droit, domaine dans lequel le modeste profane que je suis se ridiculiserait à vouloir y ajouter son avis. Je me bornerai donc à conclure que la plupart des journalistes et politiques qui manifestent ostensiblement leur indignation - y compris, d'ailleurs, le Président Biden en personne - sont aussi peu et mal documentés que je ne l'étais avant de vous lire. Un grand merci à tous les trois pour l'enrichissement que vous m'avez apporté.

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 26 juin 2022, 15:10

    Ceux qui s'insurgent le font en fait contre les conséquences de l'arrêt. Là, on les comprend. Mais le véritable jeu démocratique doit maintenant avoir lieu, alors que l'arrêt Roe vs. Wade avait au fond endormi les partisans de l'avortement.

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 26 juin 2022, 11:00

    Pourquoi les médias ne se renseignent-ils pas mieux sur le rôle de la Cour Suprême? Leur responsabilité serait alors d'expliquer que la décision de cette Cour, dans le rôle qui est le sien, est la seule possible sur le plan juridique. Mais il est évidemment plus rentable de hurler avec le peuple, quitte à saboter encore un peu plus les institutions démocratiques.

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 26 juin 2022, 10:39

    L'arrêt Roe v. Wade peut paraître juste dans son résultat, mais il faut bien reconnaître que c'est une construction d'un genre totalement alambiqué, avec lequel on pourrait vraiment démontrer n'importe quoi. Sur un plan strictement juridique (j'insiste), la Cour a donc eu raison de déclarer que l'avortement n'est pas un droit résultant de la Constitution et que les Etats sont donc libres dans ce domaine. Franchement, les juges de 1973 ont sûrement cru bien faire, mais ils ont été infiniment moins objectifs et rigoureux que ceux de 2022.

  • Posté par Naeije Robert, dimanche 26 juin 2022, 11:10

    Oui, c'est très curieux que les journalistes soient si mal informés. Il y a sans doute une sorte de cécité idéologique dont le post qui suit est typique. C'est tout de même extraordinaire que les citoyens d'états européens dont les parlements ont voté des lois qui dépénalisent l'avortement se mettent à hurler quand il serait question que les citoyens d'états américains fassent de même.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs