Accueil Économie Mon argent

Paiement électronique obligatoire dès le 1er juillet: qu’est-ce qui attend les clients?

A partir du 1er juillet, plus aucun commerçant n’aura le droit de refuser le paiement par voie électronique. Carte bancaire ? Smartphone ? Plusieurs supports pourront être proposés pour régler. Grande nouveauté : les professions libérales sont également concernées.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Un petit craquage chez le marchand de glace, une séance d’ostéopathie ou encore un panier de légumes au marché… À partir du 1er juillet, tous ces achats pourront être réglés par voie électronique. Une loi a été adoptée en ce sens par le gouvernement. En toile de fond, l’accélération de la digitalisation, mais aussi la lutte contre la fraude. Et cette fois, le législateur a vu large, puisque toutes les entreprises qui sont en relation avec des consommateurs sont concernées, quelle que soit leur taille. Si payer par carte dans un supermarché est désormais un réflexe bien ancré, la démarche est moins évidente dans les night shop, cafés, petites librairies, épiceries, sur les marchés ou chez les coiffeurs, qui devront s’adapter. Même chose dans les piscines, les bibliothèques, les centres culturels : associations et administrations en relation avec des clients particuliers devront elles aussi proposer le paiement électronique. Enfin, les professions libérales devront également passer au numérique. Et donc le médical.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 7 juillet 2022, 11:27

    Heureusement, il y a des pays où fleurissent les pancartes "Cash Only" ... Dommage pour Febelfin et son lobbying ...

  • Posté par Raurif Michel, dimanche 3 juillet 2022, 15:14

    Obligé les commerçants a avoir un système de paiement électronique, je suis pour à part toutes fois que c'est celui qui oblige à payer les frais d'installation. Le gouvernement ,alors devrait payer , mais, hélas, le peuple paie mais eux jamais !!!

  • Posté par Huys Eric, samedi 2 juillet 2022, 6:47

    La panoplie du traçage électronique du citoyen s’étoffe un peu plus... J’entends bien tous les arguments positifs (qu’il ne faut pas nier), mais on tait (ou on a tendance à oublier ?) les conséquences négatives de la digitalisation massive de nos données : le recul de nos libertés individuelles par le contrôle à tous les étages par l’état de nos faits et gestes. Par l’Etat et par tous ceux (privés ou public) qui traitent légalement ou non, avec de bonnes intentions ou non (un espace digital inviolable n’existe pas !), ces données. A quand le passe social qu’on vous retirera à la moindre « infraction » anti-sociale ? Comment dit-on démocratie en chinois déjà ?

  • Posté par Retine Marc, mercredi 29 juin 2022, 18:34

    En 2 ans je n'ai pas eu EN TOUT plus de cinq cents € dans mon portefeuille, tout à été payé "électroniquement". Mais je comprends très bien le désappointement du commerce parallèle au noir... Un commerce qui refuse les cartes c'est du black!!! Et ceux qui sont à la caisse avec des liasses d'€ c'est du black. Nous on paie ce qu'ils fraudent. On engage, on déclare 3 heures et ils en font 7.

  • Posté par Visiteur, mercredi 29 juin 2022, 13:54

    Quand je lis ce genre de commentaires opposés au cash, j'ai toujours une pensée émue pour l'employé de banque (pardon mon gestionnaire ) qui a bloqué mon compte bancaire. Des semaines de mails sans réponse, de "preuves " à apporter etc... Finalement , excuses du directeur d'agence, explications des embarrassées (l'employé n'est plus parmi nous ) . Donc, en plus des bugs informatiques, des hackers, comptez aussi sur la c... à l'état brut du banquier débutant ,qui vous sucrera les tarifs.

Plus de commentaires

Aussi en Mon argent

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs