Accueil Sports Athlétisme

Championnats de Belgique d’athlétisme: les Borlée souffrent, Debjani s’amuse

Aux championnats de Belgique d’athlétisme, les favoris du 400 m sont tous passés. Mais Jonathan Borlée ne courra pas la finale ce samedi.

Temps de lecture: 2 min

On espérait un 400 m de feu, ce week-end, aux championnats de Belgique, mais il faudra sans doute se contenter du minimum au vu des séries qui se sont disputées ce vendredi soir, à Gentbrugge, entre deux averses. Sans Dylan Borlée, qui a opté pour le 200 m, ni Christian Iguacel, l’une des révélations de la saison, forfait en raison de problèmes gastriques, la finale du tour de piste devra aussi se passer, ce samedi, de Jonathan Borlée. Le recordman de Belgique, qui a pourtant remporté sa série en 46.94, souffre lui aussi des intestins, et ne prolongera pas l’expérience. « C’est trop dangereux de courir dans cet état. J’avais pris la décision de ne faire que les séries avant la course. J’ai trop peur de me blesser », a-t-il indiqué.

C’est donc vers un duel entre Kevin Borlée et Alexander Doom, avec Jonathan Sacoor en outsider, que l’on se dirige au vu de ce qu’on a constaté ce vendredi. Le premier a dominé sa course en 46.09, le meilleur temps de la journée et le second, la sienne, sans trop forcer en 46.14. Sacoor, lui, est enfin descendu… sous les 47 secondes, ce qui l’a rassuré.

« Pourtant, je n’aurais sans doute pas dû courir », a indiqué Kevin Borlée, qui se remet difficilement d’une grosse douleur dorsale survenue il y a une semaine avant le meeting de Paris. « Cela allait mieux que samedi, mais je ne suis pas au top. S’il n’y avait pas ces Mondiaux pour lesquels je veux me qualifier via le ranking, je ne serais pas venu… »

Face à ce discours pessimiste, celui d’Alexander Doom respirait la sérénité. Le champion sortant a facilement contrôlé et a déroulé dans la ligne droite. « Je me sens bien », a-t-il confirmé. « J’espère aussi marquer des points au ranking. ».

Ismaël Debjani, lui, a déjà bouclé son week-end. Le recordman de Belgique du 1.500 m s’alignait pour la première fois sur 5.000 m et a appliqué à la perfection la tactique qu’il avait en tête, à savoir se placer dans la foulée de Michael Somers et le passer dans le dernier tour. Au final, il s’est imposé en 13.33.04, un nouveau record personnel (ARP : 13.34.50), et a décroché un nouveau titre après ceux sur 800 m (2014) et 1.500 m (2020). « J’ai couru pour la place », a-t-il confirmé. « Le chrono, ce sera pour la Nuit de l’athlétisme, où j’espère courir en moins de 13.25. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Athlétisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb