Accueil Monde Europe

Adhésion de la Suède à l’Otan: les négociations avec la Turquie restent au point mort

La Turquie bloque l’adhésion de la Suède à l’Otan car elle l’accuse de laxisme face aux militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qu’elle considère comme des « terroristes ».

Temps de lecture: 2 min

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a estimé samedi qu’aucun progrès n’avait été enregistré à propos de la volonté de la Suède de rejoindre l’Otan, à l’issue d’une conversation téléphonique avec la Première ministre suédoise Magdalena Andersson.

« La Suède doit prendre des mesures concernant des sujets aussi importants que la lutte contre le terrorisme », a-t-il dit, appelant à des « actions concrètes » répondant aux demandes turques, selon des propos rapportés par la présidence turque.

La Suède et la Finlande ont demandé à adhérer à l’Otan, dans la foulée de l’invasion russe de l’Ukraine, mais elles se sont heurtées au blocage de la Turquie. Cette dernière accuse notamment la Suède d’abriter des militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qu’Ankara considère comme « terroriste ».

La Turquie dénonce aussi la présence de partisans du prédicateur Fethullah Gülen, qu’elle soupçonne d’avoir orchestré la tentative de coup d’État de juillet 2016. Elle exige aussi la levée des blocages d’exportations d’armes décidés à son encontre par Stockholm après l’intervention militaire turque dans le nord de la Syrie en octobre 2019, le durcissement de la législation antiterroriste suédoise et l’extradition de plusieurs personnes qu’elle qualifie de « terroristes ».

La Suède a été un des premiers pays à classer le PKK en tant qu’« organisation terroriste » dès les années 1980. Mais à l’instar de nombreux autres pays occidentaux, elle a exprimé son soutien aux YPG, alliés du PKK en Syrie qui ont combattu les jihadistes du groupe Etat islamique aux côtés notamment des Etats-Unis.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Seghers Eric, lundi 27 juin 2022, 12:51

    En 2013 avec les élections , ce problème se résoudra tout seul. En attendant, si le Tsar touche à la Suède ou la Finlande , les Usa seront là avec ou sans Otan.

  • Posté par Meersman Olivier, lundi 27 juin 2022, 1:48

    Sortez la Turquie qui a bcp plus à y perdre qu'y gagner et prenez Suède et Finlande.

  • Posté par Seghers Eric, lundi 27 juin 2022, 12:52

    Impossible de sortir un pays dans les statuts de l'Otan. Incroyable mais vrai

  • Posté par Martin Roland, dimanche 26 juin 2022, 18:30

    Avec ses S400 russes, le sultan d'Ankara fait pâle figure: d'après les Israéliens, ce ne sont que des amas de tôles incapables de voir les F35 américains. Mais le sultan veut des F35 ... Comme les turcs sont de bons commerçants , tout le monde devrait trouver un terrain d'entente pour résoudre TOUS les problèmes.

  • Posté par Z Pour Zorglub , samedi 25 juin 2022, 19:42

    Les commentateurs sont étonnants. Pas un ne réagit quand les USA réclament l'extradition de Julian Assange qui n'a fait "que" reveler les monstruosités de l'armée américaine en Irak et qui risque la prison à vie. Les USA l'ont poursuivi depuis 12 ans quitte à inventer une agression sexuelle en suède vite tombée à l'eau et ils s'étonnent que la Turquie réclame l'extradition de membres d'une association considérée par Ankara comme terroriste. Donc les USA peuvent incriminer qui ils veulent et surtout des lanceurs d'alerte bien gênants qui dénoncent leurs horreurs (Snowden, Assange, Maning) mais les Turcs eux ne doivent pas juger ceux qui posent des bombes. Deux poids deux mesures non ?

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une