Accueil Monde Europe

Sommet du G7: ce qu’il faut savoir du château bavarois transformé en forteresse pour l’occasion

Temps de lecture: 3 min

Dans un décor féérique inondé de soleil, les dirigeants du G7 se sont retrouvés dimanche au château d’Elmau, une bulle de luxe placée sous haute sécurité au pied des Alpes bavaroises.

Posé sur un pâturage vert émeraude, sous un ciel bleu azur, l’hôtel cinq étoiles classé monument historique offre une vue impressionnante sur le massif du Wetterstein et son célèbre Zugspitze, le point culminant de l’Allemagne à presque 3.000 m d’altitude.

C’est dans ce paysage mêlant prairies, vaches replètes, chalets en bois fleuris de géraniums et forêt de sapins que le chancelier Olaf Scholz a accueilli sur le tapis rouge ses six partenaires américain, français, britannique, canadien, italien et japonais.

En début d’après-midi, les dirigeants -tous des hommes à l’exception de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen- ont posé pour la traditionnelle photo de famille, laissant tomber la cravate.

220626-99-807531_dpai.jpg

10986327-001

Seuls le Français Emmanuel Macron et le Britannique Boris Johnson sont arrivés en Bavière accompagnés de leur épouse. Au programme, pour celles qui ont été accueillies par la femme d’Olaf Scholz, Britta Ernst, la ministre régionale de l’Education : marche nordique, fabrication des violons, exposé sur le changement climatique dans les Alpes.

GERMANY G7 SUMMIT

Tous les dirigeants découvrent pour la première fois ce site spectaculaire situé à une centaine de kilomètres de Munich, non loin de la frontière autrichienne.

A Elmau, une clôture métallique de 16 km de long et de jusqu’à trois mètres de haut a été érigée pour empêcher l’accès à d’éventuels protestataires.

Et jusqu’à 18.000 policiers sont mobilisés avec des renforts en provenance de toute l’Allemagne, selon le ministère bavarois de l’Intérieur.

GERMANY G7 SUMMIT (2)

Dimanche, les manifestants anti-G7 ont dû se contenter d’un rassemblement dans la bourgade de Garmisch-Partenkirchen, à une vingtaine de kilomètres d’Elmau. Des policiers surveillaient toutes les routes d’une région soumise au bruit incessant provoqué par les hélicoptères de la police et les délégations. Selon les médias allemands, le coût total de ce sommet s’élève à 177 millions d’euros.

Un château de luxe

La résidence aux 115 chambres et suites, équipée de spas, de piscines en plein air, d’une salle de concert, de cinq restaurants dont l’un a deux étoiles au Michelin, placera donc les dirigeants dans une bulle.

Outre quelques chemins de randonnée, une seule petite route, barrée, permet d’accéder au château.

Situé à plus de 1.000 m d’altitude sur la commune de Krün, le château a été bâti de 1914 à 1916. La vaste demeure avait servi à partir de 1942 de centre d’accueil pour les soldats de la Wehrmacht qui allaient s’y reposer après la bataille. Après la chute du Reich, le château, saisi par les Etats-Unis, a servi d’hôpital militaire américain, puis de refuge pour des survivants de l’Holocauste.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Roland Jean Yves, dimanche 26 juin 2022, 20:27

    @smeyders. La redac s'en tape de tes commentaires de vieux schnock.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 27 juin 2022, 12:22

    Pas du tout, M. Roland. Elle a corrigé, et je l'en remercie. Elle, au moins, elle est courtoise.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 26 juin 2022, 17:14

    "Sommet du G7: ce qu’il faut savoir le château bavarois transformé en forteresse pour l’occasion": le titreur du Soir a frappé: ne manquerait-il pas un petit "sur" entre "savoir" et "le"?

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une