Accueil Économie

«Pour le prix qu’on paye, cela ne devrait pas arriver»

La réalité semble parfois éloignée du rêve, et il arrive que certaines promesses faites par l’organisation s’envolent. Entre abandon et désillusion, certains étudiants gardent un goût amer de leur séjour.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Pour Alexis, parti en programme scolaire au Canada, WEP ne gère pas tout de A à Z comme elle en donne l’impression. « Ils ne font que faire le lien entre nous, l’organisme sur place et la famille, mais récoltent les lauriers. Une fois arrivé, tu n’as quasi plus de contacts avec eux. Je ne demandais pas un appel chaque semaine, juste une présence et une aide au moment où j’en ai eu le plus besoin. Ils ne font que nous renvoyer vers les contacts locaux. Sauf qu’à partir du moment où tu ne te sens pas écouté sur place, tu t’attends à ce que WEP prenne les choses en mains et règle les problèmes. »

Dans sa brochure et sur son site internet, WEP met pourtant en évidence une information claire et transparente, une sélection attentive des familles d’accueil, des organisateurs locaux de confiance, et une assistance personnelle pendant le séjour. En théorie, le système semble bien huilé. Mais en pratique, « tout se joue sur la chance », résume une ex-employée de l’entreprise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs